Vous faites cuire votre riz de cette manière ? Une experte en nutrition dévoile pourquoi cela pourrait nuire à votre santé

Le riz est une des céréales les plus consommées à travers le monde.

Le riz : un aliment populaire avec une méthode de cuisson qui pose question #

Les français consomment en moyenne 5 kilos par personne chaque année, tandis qu’au niveau mondial, cette moyenne grimpe jusqu’à 60 kilos. C’est une source de glucides complexes, de fibres, de vitamines du groupe B et de minéraux comme le fer, le phosphore ou le potassium. Il existe une multitude de manières de le cuisiner, cependant, une pratique courante pourrait ne pas être aussi bénéfique qu’on le pense.

De nombreux amateurs de riz ont pour habitude de le rincer avant la cuisson. En effet, ce geste permet d’éliminer l’amidon « topique », une substance responsable de l’aspect grumeleux du riz. De plus, le rinçage aide à nettoyer le riz de certains débris et impuretés comme les microplastiques provenant des emballages alimentaires ou l’arsenic naturellement présent dans le sol et l’eau. Mais est-ce vraiment nécessaire ?

Ce que dit la science sur le rinçage du riz #

Selon Kaitlin Sass, une scientifique en alimentation et directrice de la recherche et du développement de la société rizicole Lundberg Family Farms, le rinçage du riz n’est pas strictement nécessaire. Au contraire, cette pratique pourrait en réalité priver le riz de certains de ses nutriments essentiels. En effet, le rinçage ou le trempage répété du riz avant la cuisson peut enlever certaines fibres importantes pour la fonction intestinale et la stabilisation des niveaux de glycémie.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

De plus, cette habitude peut priver le riz de 50 à 70% de ses nutriments essentiels tels que le fer ou les vitamines B hydrosolubles. Parmi ces vitamines, on retrouve le folate (B9), la niacine (B3), la riboflavine (B2) et la thiamine (B1), toutes essentielles à la santé humaine.

Des alternatives saines pour la cuisson du riz #

Que vous choisissiez ou non de rincer votre riz, il existe d’autres habitudes à adopter pour préparer le riz de manière saine. Par exemple, si vous consommez beaucoup de riz, optez pour des variétés contenant de très faibles concentrations d’arsenic, comme le riz basmati cultivé en Californie, en Inde ou au Pakistan.

D’autres options incluent l’ajout de bouillon d’os de poulet ou de bœuf dans l’eau de cuisson, qui est reminéralisant et très riche en protéines, en oligoéléments comme le calcium, le phosphore, le cuivre, le fer et le magnésium. De plus, optez de temps en temps pour du riz brun à grains entiers, plus riche en fibres et en protéines que le riz blanc.

Voici une liste de conseils pour une cuisson du riz saine :

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

  • Choisir des variétés de riz avec de faibles concentrations d’arsenic
  • Ajouter de temps en temps un bouillon d’os dans l’eau de cuisson
  • Opter pour du riz brun à grains entiers, plus riche en fibres et en protéines

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis