Une grand-mère partage son angoisse et sa lutte ininterrompue pour le bien-être de son petit-fils après son départ forcé pour le Japon

Nadine Verhoeven, grand-mère du petit Louis qui a été renvoyé au Japon chez son père suite à une décision de justice, évoque la difficulté de maintenir des contacts entre sa fille, Marine Verhoeven, et son petit-fils.

Une grand-mère face à une bataille juridique #

Une requête déposée par Marine auprès de la Cour européenne des droits de l’homme a été rejetée, ajoutant à leur détresse.

Nadine exprime son amertume et son incompréhension face à la décision de la Cour. Elle raconte comment elle et sa fille ont attendu pendant quatre ans pour une réponse, seulement pour être déçues. Elle s’interroge également sur les préoccupations soulevées par certains parlementaires concernant les enfants qui sont privés de tout contact avec leur parent européen suite à un enlèvement par leur parent japonais.

Une lutte quotidienne pour maintenir le contact #

Depuis 2020, Marine et Louis vivent au rythme des visites autorisées à Salles-d’Aude, dix semaines par an, à Noël, au printemps et pendant l’été. Ces visites sont complétées par des appels Skype hebdomadaires entre Louis et sa mère. Nadine, de son côté, fait ses devoirs avec Louis tous les jours depuis trois ans via Skype, car il est scolarisé au lycée français de Tokyo.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Nadine décrit comment il a fallu un an avant de revoir Louis après son départ pour le Japon à la fin de 2019. Elle exprime son stress constant et la difficulté d’organiser les visites, car rien n’est garanti jusqu’à ce que Louis soit dans l’avion. Elle se souvient de la fois où son père a annulé un billet le mardi pour le mercredi, ajoutant à leur anxiété.

Un enfant pris entre deux mondes #

Nadine et Marine sont confrontées à des défis émotionnels et physiques pour gérer cette situation difficile. Louis, qui grandit loin de sa mère, exprime son désir de vivre avec elle et de passer ses vacances au Japon chez son père, ce qui est l’inverse de ce qui a été décidé par la justice.

Malgré les difficultés, Nadine et Marine s’efforcent de ne pas faire de commentaires négatifs sur le père de Louis. Ils ont promis à Louis de lui expliquer la situation en détail quand il sera plus âgé. La dernière fois, Louis a exprimé ses sentiments en disant qu’il était cruel de le renvoyer au Japon.

Voici quelques faits clés à retenir :

À lire Changement radical à l’horizon: votre bulletin de salaire pourrait ne plus jamais être le même – Pour le meilleur ou pour le pire?

  • La requête de Marine Verhoeven auprès de la Cour européenne des droits de l’homme a été rejetée.
  • Les visites entre Marine et Louis sont limitées à dix semaines par an.
  • Nadine Verhoeven fait les devoirs avec Louis tous les jours via Skype.
  • Louis exprime son désir de vivre avec sa mère et de passer ses vacances chez son père au Japon.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis