Tchétchénie : Un coup porté à la liberté musicale, une nouvelle réglementation pourrait changer la façon dont nous écoutons la musique

La Tchétchénie, une république autonome de la Fédération de Russie, fait face à une menace inédite sur sa scène musicale.

La liberté musicale en péril en Tchétchénie #

Les autorités ont récemment annoncé qu’elles envisageaient de bannir la musique qu’elles considèrent comme étant trop rapide ou trop lente. Cette décision pourrait radicalement changer la façon dont la musique est perçue et créée dans la région.

Le ministre de la Culture, Musa Dadayev, a déclaré que les compositions musicales, qu’elles soient vocales ou chorégraphiques, devraient désormais respecter un tempo spécifique. Le tempo, qui est la vitesse à laquelle une pièce de musique est jouée, devrait se situer entre 80 et 116 battements par minute.

Impact sur l’industrie musicale locale #

Cette nouvelle réglementation pourrait avoir un impact significatif sur l’industrie musicale locale. Les artistes seront forcés de créer des œuvres qui respectent le tempo prescrit, ce qui pourrait limiter leur liberté de création et nuire à la diversité musicale. Les fans de musique seront également touchés, car ils pourraient ne plus pouvoir profiter de leurs morceaux préférés si leur tempo ne correspond pas aux nouvelles normes.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

La Tchétchénie n’est pas le premier pays à imposer des restrictions sur la musique. Dans le passé, d’autres pays ont également mis en place des réglementations similaires, bien que généralement pour des raisons politiques ou religieuses.

La Tchétchénie sous le règne de Kadyrov #

La Tchétchénie est dirigée depuis 2007 par Ramzan Kadyrov, un allié proche du président russe Vladimir Poutine. Kadyrov a souvent été critiqué pour sa gestion de la république, notamment pour sa campagne contre la communauté homosexuelle et LGBT.

La persécution de ces communautés a été si intense que de nombreuses personnes ont été contraintes de fuir la région. Selon l’Organisation des Nations Unies, certains hommes ont même été détenus et torturés en raison de leur orientation sexuelle.

Voici une liste des principaux points à retenir :

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

  • La Tchétchénie envisage de bannir la musique jugée trop rapide ou trop lente.
  • Le tempo des chansons devrait se situer entre 80 et 116 battements par minute.
  • Les artistes et les fans de musique pourraient être fortement impactés par cette nouvelle réglementation.
  • La Tchétchénie est dirigée par Ramzan Kadyrov, connu pour sa campagne contre la communauté homosexuelle et LGBT.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis