Surface de jardin pour pompe géothermique : les dimensions nécessaires expliquées

Vous souhaitez installer une pompe géothermique dans votre jardin ? Il est essentiel de connaître les dimensions nécessaires pour garantir un fonctionnement optimisé.

Découvrez dans cet article l’importance de la surface de jardin, ainsi que les facteurs clés à prendre en compte lors du choix d’une pompe géothermique.

Le captage géothermique : trois types principaux à connaître #

Pour choisir la surface de jardin adéquate, il faut d’abord comprendre les différents types de captages possibles. Le captage vertical, le captage horizontal et le captage en nappe phréatique sont les principales options. Chacun de ces systèmes présente des avantages et des inconvénients selon la configuration du terrain et les contraintes géologiques.

Pompe géothermique : le captage vertical : idéal pour les jardins de taille réduite

Ce type de système fait appel à une série de tubes enterrés verticalement dans le sol. La profondeur de forage varie entre 50 et 200 mètres, ce qui permet de couvrir une large plage de températures sous la surface du sol. Les installations de captage vertical requièrent moins de surface de jardin, ce qui en fait une solution particulièrement attractive pour les propriétaires disposant de petits espaces verts.

À lire EDF face à la compétition : pas de fuite de clients malgré des prix plus élevés

Le captage horizontal : adapté aux terrains plus vastes

Contrairement au captage vertical, le captage horizontal suppose la mise en place de tubes enterrés à faible profondeur (entre 1,5 et 2 mètres) sous la surface. Ces tubes sont disposés en boucles parallèles ou en spirale, ce qui nécessite une surface de jardin plus importante que pour le captage vertical. La performance du système dépend de la distance entre les capteurs, ainsi que de leur orientation et inclinaison.

Pompe géothermique et le captage en nappe phréatique : une option dépendant de la présence d’eau souterraine

Ce captage extrait la chaleur d’une nappe phréatique proche du sol via un puits.

La température de l’eau souterraine reste stable, réduisant la surface de jardin nécessaire.

À lire Le montant maximum pour les paiements en espèces dans l’Union européenne

Une étude préalable est essentielle pour vérifier la faisabilité de l’installation.

Considérez plusieurs éléments pour déterminer la surface de jardin nécessaire à une pompe géothermique.

La configuration du terrain et les contraintes géologiques

Certains types de terrains sont moins propices à la mise en place de systèmes géothermiques, notamment ceux présentant des roches dures ou des sols très humides. Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour réaliser une étude préalable et évaluer les différentes contraintes du site.

Les besoins de chauffage du bâtiment

La surface nécessaire dépend également des besoins en chauffage du logement. Plus ces derniers sont importants, plus la surface à déployer sera conséquente. Il est donc essentiel d’évaluer avec précision les besoins thermiques du bâtiment pour adapter au mieux la taille de l’installation.

À lire Versement retraite février 2024 : comment réagir si la pension n’est pas encore perçue

Pompe géothermique : quelques recommandations pour une installation optimale #

Pour une pompe géothermique optimale, faites une étude préalable avec un professionnel pour déterminer la surface de jardin nécessaire.

Tenez compte des contraintes réglementaires pour l’usage des espaces verts dans votre zone.

Optimisez l’orientation et l’inclinaison des capteurs pour un rendement maximal du système.

Consultez un professionnel pour choisir la solution de captage géothermique adéquate et déterminer la surface de jardin requise.

À lire Paiement des pensions de retraite en février 2024 : que faire si vous ne l’avez pas encore reçue ?

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis