Prime achat moto électrique : économisez gros

La prime achat moto électrique est une aide financière proposée par le gouvernement.

Elle vise à encourager les achats de deux-roues électriques pour réduire la pollution. Les bénéficiaires peuvent faire de belles économies en profitant de cette opportunité. Voici comment en tirer parti.

Comprendre la prime achat moto électrique #

Depuis 2018, la prime à l’achat concerne également les motos et scooters électriques. Dénommée « bonus écologique », elle soutient l’acquisition de véhicules propres. Cette mesure valorise l’utilisation d’énergie renouvelable et la lutte contre la pollution.

Le montant de la prime varie selon plusieurs critères tels que :

À lire EDF face à la compétition : pas de fuite de clients malgré des prix plus élevés

  • Type de véhicule (moto, scooter, vélopédalier)
  • Performance énergétique
  • Prix d’achat TTC

En cumulant cette subvention avec la prime à la conversion, les économies sont considérables pour les acheteurs potentiels. Il faut simplement connaître les modalités, conditions d’éligibilité et démarches nécessaires.

Conditions pour être éligible à la prime achat moto électrique #

Plusieurs conditions sont imposées par l’administration pour prétendre au bonus :

Acheter un deux-roues neuf avec système de propulsion exclusivement électrique

La puissance fiscale ne doit pas dépasser quatre kilowatts (kW)

À lire Le montant maximum pour les paiements en espèces dans l’Union européenne

L’achat doit être réalisé auprès d’un professionnel en France métropolitaine ou dans les DOM-TOM

D’autre part, on note des restrictions pour le cumul avec la prime à la conversion :

L’acheteur doit être majeur et passer en caisse au moins un véhicule

À lire Versement retraite février 2024 : comment réagir si la pension n’est pas encore perçue

Le véhicule voué à destruction doit appartenir depuis plus d’un an au demandeur

Il doit être immatriculé avant 2000 ou 2006 selon l’étiquette énergie (domestique ou entreprise) de la zone

L’allocation varie en fonction du niveau de revenus et de la zone résidentielle (urbaine ou rurale)

Comment demander la prime achat moto électrique ?

Dans un premier temps, il faut déposer une demande auprès d’un professionnel agréé. Celui-ci doit vous remettre un devis, ainsi qu’une proposition de contrat signée par les deux parties.

À lire Paiement des pensions de retraite en février 2024 : que faire si vous ne l’avez pas encore reçue ?

Ensuite, vous pouvez envoyer votre dossier complet au service compétent de l’Etat. Ce dernier se chargera de vérifier les pièces justificatives avant de valider le versement de la prime. Le délai peut varier selon les régions et la charge administrative.

Maximiser les économies avec le cumul des primes #

Pour bénéficier à la fois du bonus écologique et de la prime à la conversion, il faut répondre aux critères des deux dispositifs. Un achat de moto électrique combiné à ces aides financières peut représenter jusqu’à 30% d’économie sur le coût initial.

Cependant, certaines conditions spécifiques s’appliquent en cas de cumul :

La puissance fiscale du véhicule mis à la casse ne doit pas excéder quatre kilowatts (kW)

À lire Les taux des fonds dynamiques et immobiliers en assurance vie : surprises positives et négatives

Etre domicilié à plus de trente kilomètres du lieu de travail dans les zones rurales

Justifier d’un plafond de ressources inférieur au revenu fiscal médian

Avoir les documents attestant la destruction effective du véhicule

Hormis les aides publiques, certains constructeurs proposent également des offres promotionnelles. Elles permettent de réduire davantage le prix d’achat des scooters et motos électriques. Les économies ainsi réalisées sont non négligeables pour les ménages français.

Les avantages de passer à la moto électrique #

Ce type de véhicule a plusieurs bénéfices :

Economie d’énergie : La consommation électrique est nettement inférieure aux modèles thermiques

Réduction des émissions polluantes : Contrairement aux moteurs à combustion, ils n’émettent pas de CO2 ni de particules fines

Faible coût d’entretien : Il n’y a pas besoin de effectuer le remplacement des filtres (huile, air), bougies ou courroie de distribution liés au moteur thermique.

Silence : Ils sont beaucoup moins bruyants que les deux-roues équipés d’un propulseur à essence

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis