Plongée dans l’histoire d’une femme qui a subi 43 interventions chirurgicales pour se transformer en Barbie, et qui est maintenant comparée à un zombie

Imaginez passer sous le bistouri 43 fois dans votre quête incessante de ressembler à une poupée Barbie.

La quête de la perfection physique : une histoire fascinante et troublante #

C’est l’histoire de Dalia Naeem, une actrice et présentatrice irakienne de 30 ans qui a toujours aspiré à ressembler à la célèbre poupée. Elle a pris des mesures drastiques, de la teinture de ses cheveux en blond platine à de nombreuses opérations de chirurgie esthétique.

Chaque partie de son corps a été retouchée : ses lèvres, son nez, ses pommettes, sa poitrine et même son menton. La transformation est radicale, laissant peu de traces de la femme qu’elle était avant. Mais malgré son apparence de poupée Barbie, certains la comparent plutôt à un zombie.

Une popularité croissante malgré les critiques #

Dalia est une figure populaire à Bagdad, sa ville natale, où elle est surnommée « la Barbie irakienne ». Avec un million de followers sur Instagram, elle a une grande communauté de fans. Cependant, cette popularité ne l’empêche pas d’être la cible de moqueries. Beaucoup d’internautes la comparent à un zombie, à une Barbie diabolique ou à la fiancée de Chucky.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Malgré ces critiques, Dalia reste indifférente. Elle assume pleinement son apparence et envisage même d’autres interventions chirurgicales. En raison des lois australiennes limitant le nombre d’opérations, elle se tourne désormais vers des cliniques internationales pour subir d’autres procédures.

Elle n’est pas la seule à vouloir ressembler à une poupée #

Dalia n’est pas la seule à vouloir ressembler à une poupée. Il y a Jessica Bunnington, une Allemande de 21 ans, qui a commencé sa transformation physique à l’âge de 17 ans. Elle a dépensé environ 69 000 euros pour ressembler à Barbie. Malheureusement, sa métamorphose a coûté sa relation avec sa famille.

Il y a aussi Brigitte, mieux connue sous le nom de Kitty Ink, une tatoueuse autrichienne qui a dépensé plus de 95 000 euros en chirurgie esthétique pour ressembler à une Barbie gothique et ultra siliconée.

Il semble que ces femmes sont prêtes à tout pour atteindre leur idéal de beauté, même s’il implique de nombreuses opérations de chirurgie esthétique. Et malgré les critiques et les moqueries, elles restent déterminées à poursuivre leur rêve.

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

  • Dalia Naeem, l’actrice et présentatrice irakienne qui a subi 43 opérations pour ressembler à une Barbie
  • Jessica Bunnington, l’Allemande qui a commencé sa transformation à l’âge de 17 ans
  • Brigitte, alias Kitty Ink, l’Autrichienne qui a dépensé plus de 95 000 euros pour ressembler à une Barbie gothique

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis