#Multimasking: plusieurs masques en un

Et encore une nouvelle pratique qui fait couler de l’encre virtuelle sur la toile: le #multimasking! En revanche, pour une fois, il s’agit d’une idée qui tient la route (une fois n’est pas coutume!!!).

Tentons d’ores et déjà de comprendre comment est née cette riche idée. Notre peau n’est pas la même sur toutes les zones du visage. Imaginez en effet que vous ayez la même peau sur les que celle que vous avez sur le nez, cela ne serait probablement pas très agréable au quotidien non? tTout ça pour vous dire que la peau se divise en différentes zones.

On parle d’ailleurs souvent de la zone T qui concerne le bas du front, le nez ainsi que le menton. Ce sont généralement des endroits où la peau est un peu plus grasse et pour certaines, les imperfections ont même tendance à se loger exclusivement à ce niveau.

Qu’en est-il alors des joues par exemple? Il se peut que la nature de l’épiderme à ce niveau soit totalement en contradiction avec la zone T, on trouve alors une alternance de peau grasse et de peau sèche (autrement dit, mixte).

Quant au dessous des yeux, il est rarement gras. En revanche, il est très souvent sensible et je ne vous parle pas des signes de vieillissement!

#Multimasking: un pour la zone T, un pour les joues et un pour les yeux…

Multi-masking
#Multimasking, la nouvelle tendance beauté

C’est ainsi que la tendance du #multimasking a vu le jour (avec ou sans hashtag, c’est à vous de voir). Le but est de cibler toutes les parties du visage indépendamment les unes des autres, d’en faire une analyse et d’appliquer à chaque fois des masques adaptés.

Il en résulte alors un défilé assez hilarant de visages sur le web. Les blogueuses n’hésitent pas à porter du vert sur le nez, du jaune sur le front, du blanc sur les joues, etc. Cette méthode donne effectivement lieu à de jolis selfies très colorés (pour ne pas dire « clownesques »!!!).

#Multimasking
Exemples de #multimasking

Je sais que la plupart d’entre vous vont être déçues que je ne me sois pas prêtée au jeu mais sur ce coup, je ne suis pas suffisamment équipée (et bien oui, quand on a la peau grasse, on a rarement un masque pour la peau sèche parmi ses produits de beauté!!!).

Et vous, quel sera votre #multimasking?

Pourquoi ne pas vous lancer dans la tendance du multimasking vous aussi? Et bien sachez que cela commence par un diagnostic complet de la peau.

Qu'est-ce que le multimasking?
Technique du multimasking

Vous la connaissez mieux que personne, cela ne devrait donc pas être difficile à faire. Vous connaissez déjà certainement vos zones sèches, grasses, sensibles ainsi que les ridules qui commencent à pointer le bout de leur nez.

Il ne vous reste donc plus qu’à appliquer le bon masque au bon endroit.

Sachez que l’on peut même d’ores et déjà trouver des kits multimasking dans le commerce, vous permettant ainsi d’avoir plusieurs produits en un et de ne pas avoir à acheter tout un panel de masques. D’ailleurs, je crois que je vais me laisser tenter!

En attendant, j’attends vos selfies avec impatience les Marinettes!

1 sur 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *