Le voile se lève sur le dernier chapitre de l’histoire sordide de Simone Weber : la tristement célèbre « diabolique de Nancy » tire sa révérence

Simone Weber, dont le nom a longtemps été synonyme de cauchemar pour beaucoup, est décédée.

Une fin attendue #

Cette femme, autrefois condamnée pour le meurtre de son ancien amant Bernard Hettier, a rendu son dernier souffle le jeudi 11 avril.

Connu comme « la diabolique de Nancy », son histoire tragique et effrayante a pris fin à l’âge de 93 ans à Cannes, dans les Alpes-Maritimes.

Un passé sombre et troublant #

Simone Weber a été condamnée le 28 février 1991 à une peine de vingt ans de réclusion pour le meurtre de Bernard Hettier. Cet événement a marqué le début d’une longue et ténébreuse histoire de crime.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Après avoir purgé sa peine, elle a vécu sur la Côte d’Azur depuis sa libération en 1999. Sa vie post-prison a été marquée par un calme contrastant avec son passé tumultueux.

Acquittée d’un autre meurtre #

Malgré sa condamnation pour le meurtre de Bernard Hettier, Simone Weber a été acquittée de l’accusation de meurtre de son deuxième mari, Marcel Fixard. Ce verdict a suscité un mélange de soulagement et de consternation parmi le public.

Le mystère entourant la mort de Marcel Fixard reste entier, ajoutant un autre chapitre à la vie déjà morbidement fascinante de Simone Weber.

Voici un résumé des points clés de l’histoire de Simone Weber :

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

  • Condamnée le 28 février 1991 pour le meurtre de son ancien amant Bernard Hettier
  • Surnommée « la diabolique de Nancy » à cause de la nature de son crime
  • Acquittée du meurtre de son deuxième mari, Marcel Fixard
  • Décédée le 11 avril à l’âge de 93 ans à Cannes

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis