Le rôle mystérieux des Etats-Unis dans la défense d’Israël contre une attaque iranienne massive : l’histoire non racontée

Dans la nuit de samedi à dimanche, une attaque iranienne sans précédent a frappé Israël.

L’assaut iranien sur Israël #

Cette attaque, composée de centaines de drones et de missiles, a marqué l’apogée de deux semaines de tensions. C’est au milieu de ce chaos que les États-Unis sont intervenus, déployant des navires, des avions et des missiles pour contrer l’attaque.

Le Commandement central de l’armée américaine (Centcom) a rapporté que plus de 80 drones et au moins six missiles balistiques lancés depuis l’Iran et le Yémen en direction d’Israël ont été neutralisés par les forces américaines. Cette intervention a été rendue possible grâce au soutien de destroyers européens.

La riposte américaine #

Les forces américaines ont répondu avec une précision étonnante. Deux navires américains, l’USS Arleigh Burke et l’USS Carney, ont détruit une demi-douzaine de missiles. Les avions américains ont ensuite pris le relais, éliminant plus de 70 drones iraniens. Une batterie de missiles Patriot a également abattu un autre missile de croisière près de la ville irakienne d’Erbil, dans le Kurdistan.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Le Centcom a également signalé que les forces américaines ont détruit un missile balistique sur son véhicule de lancement et sept drones au sol avant leur lancement dans les zones du Yémen contrôlées par les Houthis soutenus par l’Iran.

La situation à la Maison Blanche #

Le président américain Joe Biden a passé la soirée de samedi à suivre les événements en direct dans la célèbre « Situation Room », la salle de crise de la Maison Blanche. Un haut responsable a décrit l’atmosphère chargée de tension, alors que plus d’une centaine de missiles semblaient arriver en même temps.

Il a fallu attendre la fin des hostilités pour avoir une vision claire des résultats des mesures défensives. Les jours qui ont suivi, une directive est partie de Washington demandant au gouvernement de « défendre Israël autant que faire se peut » et de s’assurer que les moyens le permettant étaient déployés.

Récapitulatif :

🎯 L’attaque iranienne Plus de 80 drones et 6 missiles lancés depuis l’Iran et le Yémen en direction d’Israël
🛡️ La riposte américaine Intervention des forces américaines avec le soutien de destroyers européens
🏛️ La situation à la Maison Blanche Le président américain Joe Biden suit les événements en direct depuis la « Situation Room »

Les conséquences de l’attaque #

L’attaque iranienne était une riposte à la frappe attribuée à Israël le 1er avril contre le consulat de Téhéran à Damas, qui a causé la mort de sept membres des Gardiens de la Révolution, dont deux généraux. L’Iran a immédiatement affirmé que cette frappe ne resterait pas sans réponse.

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

Israël a déclaré clairement qu’ils ne voulaient pas d’une escalade avec l’Iran. Cependant, selon un responsable, « la grande question n’est pas seulement de savoir si Israël va agir, mais aussi ce qu’il va choisir de faire ».

La préparation américaine #

Avant l’attaque iranienne, les responsables américains, dont le secrétaire à la Défense Lloyd Austin et le secrétaire d’État Antony Blinken, ont été « en contact permanent » avec Israël et d’autres pays de la région. Le général Erik Kurilla, à la tête du commandement militaire en charge du Proche-Orient, a apporté des informations en temps réel tout en assurant la coordination avec Israël et les autres partenaires régionaux.

Des troupes supplémentaires ont également été déployées dans la région « pour renforcer la dissuasion régionale et la protection des forces américaines », selon le département de la Défense.

Et maintenant ? #

Depuis le début du conflit à Gaza, consécutif à l’attaque du Hamas dans le sud d’Israël le 7 octobre, l’objectif des États-Unis est d’éviter la contagion dans la région. Washington cherche à tout prix à faire baisser les tensions. « Nous ne participerons à aucune action potentielle de leur part », a insisté un responsable américain, interrogé sur les possibles réponses d’Israël aux attaques de ce weekend, « nous ne nous voyons pas nous y impliquer ».

À lire Changement radical à l’horizon: votre bulletin de salaire pourrait ne plus jamais être le même – Pour le meilleur ou pour le pire?

Israël a de son côté « été clair avec nous sur le fait qu’ils ne veulent pas d’une escalade avec l’Iran », a poursuivi ce responsable. Mais selon lui, « la grande question n’est pas seulement de savoir si Israël va agir, mais aussi ce qu’il va choisir de faire ».

FAQ:

  • Quelle a été la réponse des Etats-Unis à l’attaque iranienne sur Israël?Les forces américaines ont détruit plus de 80 drones et au moins six missiles balistiques lancés depuis l’Iran et le Yémen en direction d’Israël.
  • Comment la Maison Blanche a-t-elle réagi pendant l’attaque?Le président Joe Biden a suivi les événements en direct depuis la « Situation Room », la salle de crise de la Maison Blanche.
  • Quelle est la conséquence de l’attaque?Elle a intensifié les tensions entre l’Iran et Israël, et cette situation a nécessité une intervention des États-Unis pour éviter une escalade.
  • Comment les États-Unis se sont-ils préparés à cette attaque?Ils étaient en contact constant avec Israël et d’autres pays de la région et ont déployé des troupes supplémentaires pour renforcer la dissuasion régionale et la protection des forces américaines.
  • Que va-t-il se passer maintenant?Les États-Unis cherchent à faire baisser les tensions et à éviter une escalade dans la région. Ils ont insisté sur le fait qu’ils ne participeront pas à une éventuelle riposte d’Israël.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis