Le droit de bouchon en France : un secret bien gardé dans l’industrie de la restauration

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous ne pouvez pas apporter votre propre bouteille de vin dans un restaurant en France?

Le mystère du droit de bouchon #

C’est ce que l’on appelle le « droit de bouchon ». Loin d’être un véritable « droit », c’est un concept qui, malgré son absence de fondement juridique, est couramment utilisé dans l’industrie de la restauration.

En principe, le droit de bouchon permet aux clients d’économiser en apportant leur propre vin au lieu d’en acheter un plus coûteux sur place. Cependant, en réalité, les choses sont un peu plus compliquées.

Une pratique controversée #

Le droit de bouchon est une pratique largement répandue à l’étranger, notamment au Royaume-Uni et en Asie. Toutefois, en France, les restaurateurs sont généralement réticents à l’adopter. En effet, cela implique un travail supplémentaire non rémunéré pour le personnel, entre le service et le nettoyage des verres, sans pour autant être rentable pour le restaurant en raison des taxes élevées qui lui sont imposées.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

De plus, cette pratique est presque taboue en France pour des raisons culturelles. La carte des vins est souvent considérée comme faisant partie intégrante de l’image d’un restaurant et la marge réalisée sur les vins est l’une des sources les plus importantes de bénéfices pour les restaurateurs.

Le coût du droit de bouchon #

Il n’y a pas de prix fixe pour le droit de bouchon, mais les restaurateurs demandent généralement entre 10 et 20 euros par bouteille. Au-delà de 20 euros, cela serait considéré comme un abus. Cependant, il y a parfois de bonnes surprises : il arrive que le restaurant ne demande pas de droit de bouchon, préférant avoir une table pleine plutôt qu’une table vide.

Il est donc recommandé d’appeler le restaurant à l’avance pour signaler votre intention d’apporter votre propre vin, surtout s’il s’agit d’une occasion spéciale. Toutefois, si le vin que vous prévoyez d’apporter est déjà sur la carte du restaurant, il vaut mieux ne pas demander.

  • Les restaurateurs peuvent refuser le droit de bouchon.
  • En France, le droit de bouchon est presque tabou.
  • En général, le droit de bouchon coûte entre 10 et 20 euros la bouteille.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis