Impact imminent sur le budget des Français : une hausse significative des frais de gestion des déchets est en vue

Un acte quotidien, routinier mais essentiel que des millions de Français accomplissent chaque jour va bientôt coûter plus cher.

Une hausse discrète mais certaine #

Il s’agit de la gestion de nos déchets ménagers. Cette activité banale cache en réalité un rouage complexe de collecte, de traitement et d’incinération des déchets. Et cette année, ce service va coûter plus cher à chaque ménage.

Annuellement, nous payons tous pour l’enlèvement de nos ordures ménagères, soit directement via une facture, soit indirectement par une part de la taxe foncière. S’il n’y a pas de tarif national fixe pour ce service, décidé localement, une tendance se dessine clairement : une augmentation des coûts est à prévoir.

Une taxe foncière en hausse #

La première augmentation viendra de la taxe foncière qui grimpe chaque année. En 2024, elle sera au moins 3,9% plus élevée. Sur ce montant, les municipalités qui gèrent la collecte et le traitement des déchets prélèvent un pourcentage. Si le taux reste le même d’une année sur l’autre, l’augmentation de la base de calcul entraîne une hausse de la facture pour les ordures ménagères. Et cette hausse pourrait s’accentuer si la commune décide d’augmenter la part qu’elle récupère.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Par exemple, un ménage qui payait 200€ pour ses déchets en 2023 devrait débourser au moins 207,80€ cette année. C’est une augmentation discrète, mais réelle qui s’ajoute à une autre évolution en matière de facturation.

Un nouveau système de facturation #

Depuis quelques années, le modèle de paiement pour l’enlèvement des déchets évolue. Un autre type de facturation est en place, concernant déjà plus de 6 millions de Français. Il s’agit de payer en fonction de la quantité de déchets que l’on produit, appelée Redevance incitative ou Taxe d’enlèvement des ordures ménagères incitative.

Le principe est simple : les ménages paient un montant annuel qui comprend la collecte illimitée des poubelles de recyclage et de verre. En revanche, pour la poubelle des déchets non recyclables, seuls quelques vidages sont inclus. Les vidages supplémentaires sont facturés en plus du forfait, et le coût peut augmenter jusqu’à 10€ à chaque fois dans certaines communes.

Voici les points clés à retenir :

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

  • La gestion des déchets ménagers va coûter plus cher cette année
  • L’augmentation de la taxe foncière va entraîner une hausse des frais de gestion des déchets
  • Un nouveau système de facturation basé sur la quantité de déchets produits est en cours de déploiement

La facturation incitative : une extension prévue #

Ce nouveau système de facturation est appelé à se généraliser. L’objectif est que 25 millions de personnes soient soumises à ce système de facturation d’ici 2025. Le tri minutieux de ses déchets devient donc plus crucial que jamais. En effet, la poubelle des déchets non recyclables ne doit contenir que les ordures restantes après le tri.

Si vous ne triez pas correctement vos déchets, vous allez remplir cette poubelle plus rapidement, la sortir plus souvent et donc payer en conséquence. Préparez-vous donc à une hausse des coûts de gestion de vos déchets et à modifier vos habitudes pour minimiser l’impact financier.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis