Exploration de la notion de « crime d’honneur » : comprendre sa signification et sa valeur juridique en France

Le 5 avril, un collégien du nom de Shamseddine a tragiquement perdu la vie après avoir été tabassé à la sortie de son établissement scolaire.

Quand le tragique incident de Shamseddine soulève des questions #

La nouvelle a suscité de nombreux retours et commentaires, particulièrement en raison de l’utilisation d’un terme spécifique : « crime d’honneur ».

Les détails entourant la mort de Shamseddine ont commencé à se révéler, cinq individus ont été arrêtés suite à l’incident. Le procureur de la République a révélé que deux des personnes mises en examen étaient les frères d’une adolescente de 15 ans, avec qui la victime avait des échanges.

Implication de la sœur des suspects : un mobile possible #

Le procureur a déclaré que la jeune fille entretenait des correspondances avec des personnes de son âge sur des sujets liés à la sexualité. Les frères auraient alors tenté de préserver la réputation de leur sœur, ce qui a conduit à l’émergence du terme « crime d’honneur ».

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Désireux de protéger leur réputation familiale, ils auraient demandé à plusieurs garçons de cesser tout contact avec leur sœur. Ils auraient ensuite découvert que la victime se vantait de pouvoir discuter librement avec leur sœur sans avoir été soumis à leur pression.

« Crime d’honneur » : une notion non reconnue juridiquement en France #

La sociologue Margot Déage, interrogée par le Huffington Post, précise que le concept de « crime d’honneur », bien que sans valeur juridique en France, est intrinsèquement lié à l’idée du contrôle exercé par les hommes sur les femmes et leur sexualité.

Le « crime d’honneur », selon Amnesty International, est une pratique ancrée plus dans la culture que dans la religion, fondée sur un code complexe qui autorise un homme à tuer ou à maltraiter une femme de sa famille ou sa partenaire pour un comportement supposé immoral.

Voici quelques points à retenir sur cette notion :

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

  • Le crime d’honneur est généralement perpétré par des hommes à l’encontre des femmes.
  • Il est plus courant dans les pays musulmans ou au sein des communautés d’immigrants musulmans.
  • En France, le terme a perdu toute valeur juridique en 1791 et ne peut plus être utilisé comme circonstance atténuante.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis