Des mouvements inhabituels dans le monde de la finance: l’influence de la BCE sur l’euro-dollar de retour sur le devant de la scène

Le monde de la finance a été témoin de mouvements inédits ces derniers temps.

La reprise de l’influence de la BCE sur l’euro-dollar #

L’euro-dollar, qui semblait être dans un état de léthargie, a connu un regain d’activité. Cette paire de devises, la plus importante au monde, a été affectée par une inflation plus élevée que prévu aux États-Unis en mars. Cette situation a limité la marge de manœuvre de la Réserve fédérale en matière de baisse des taux.

Le résultat ? L’euro a perdu plus de 1% face au dollar mercredi, un phénomène que l’on n’avait pas vu depuis l’été dernier. Des baisses d’une telle ampleur ne sont pas courantes dans le monde des devises. Le paysage financier mondial en a été bouleversé.

Quel avenir pour l’euro-dollar? #

En 2024, la monnaie européenne s’établissait à 1,0750 dollar, soit une baisse de 2,6%. En comparaison avec sa moyenne de très long terme (1999) de 1,1870 dollar, l’euro se trouve 10% en dessous. Les spécialistes financiers sont d’accord sur un point : la volatilité de l’euro restera faible.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Les prévisions sont variées, avec un écart de 1,05 à 1,13 dollar pour les estimations. On prévoit que l’euro vaudrait en juin 1,09 dollar. Tous les regards seront tournés vers la première baisse des taux en Europe, qui devrait précéder celle aux États-Unis.

La position des banques face à cette situation #

Les banques, interrogées par l’agence Bloomberg, ont exprimé leurs prévisions concernant l’avenir de l’euro-dollar. Elles anticipent que l’euro restera peu volatil dans les mois à venir. Les regards des experts sont tournés vers les décisions de la BCE et ses effets potentiels sur la paire euro-dollar.

Quant à la première baisse des taux en Europe, elle devrait précéder celle aux États-Unis. Les marchés attendent cette échéance avec impatience, car elle pourrait avoir un impact significatif sur l’évolution de l’euro-dollar.

Voici une liste succincte des éléments clés à retenir:

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

  • Inflation plus forte aux États-Unis en mars
  • Baisse de plus de 1% de l’euro face au dollar
  • Prévisions de faible volatilité pour l’euro
  • Première baisse des taux en Europe attendue avant celle aux États-Unis

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis