Découvrez comment ABCM a conquis la chaîne de production mécanique : de l’outsider local à un leader du secteur industriel

Humblement implantée à Coëx, la petite entreprise ABCM a su évoluer avec brio.

Un parcours impressionnant de croissance et d’innovation #

Fondée en 1986 par Bernard Maillet, ABCM a fait ses débuts en tant que spécialiste de l’usinage de pièces mécaniques. Au fil des ans, elle s’est transformée en un conglomérat de six entreprises familiales vendéennes, toutes liées par la même passion pour l’innovation et la qualité.

La dernière acquisition d’ABCM, Samev en 2022, a marqué une étape cruciale dans son histoire. Avec son expertise en prototypage et fabrication de pièces unitaires, Samev a comblé les lacunes d’ABCM, permettant à l’entreprise de maîtriser l’intégralité du processus de fabrication.

Nouvelles compétences et nouveaux marchés #

« Nous maîtrisons désormais toute la chaîne de valeur, de la conception à la livraison de pièces mécaniques, en passant par l’assemblage de sous-ensembles industriels, le traitement de surface et la peinture », annonce fièrement Landry Maillet, le PDG du groupe. Depuis sa prise de contrôle en 2013, ABCM a connu une croissance fulgurante. En dix ans, l’entreprise est passée de 50 à 130 salariés, et son chiffre d’affaires a quadruplé pour atteindre 38 millions d’euros en 2023.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

ABCM s’est diversifiée pour répondre aux besoins de divers secteurs industriels, notamment l’aéronautique, la manutention et TP, la robotique, l’offshore et les loisirs.

Un groupe de spécialistes #

Chaque entreprise du groupe ABCM a sa propre spécialité : l’assemblage et les petites pièces chez Mécaturn, le traitement de surface chez TSGO, la découpe laser et le pliage chez Laserdec, les sous-ensembles industriels chez Ivéa, l’usinage en moyenne série chez ABCM et enfin la conception, le prototypage et les petites séries chez Samev.

Après avoir investi dans la modernisation et la robotisation de ses processus pour améliorer la compétitivité de ses produits, le PDG envisage maintenant de fédérer les six entreprises du groupe pour décarboner au maximum ses activités.

Projet d’économie circulaire #

Landry Maillet est actuellement en train de finaliser un projet ambitieux : d’ici à 2030, il souhaite que les six sites du groupe fonctionnent sur le principe de l’économie circulaire. Cela implique notamment la récupération et la transformation de la matière première et des outils coupants sur les différents sites de production.

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

Le projet sera d’abord expérimenté sur le site de Samev, avant d’être dévoilé en fin d’année 2024. Pour l’instant, Landry Maillet préfère garder les détails secrets, mais on peut s’attendre à quelque chose de grand.

  • ABCM a été fondée en 1986
  • Le groupe est désormais composé de six entreprises spécialisées
  • Il compte 130 employés et a réalisé un chiffre d’affaires de 38 millions d’euros en 2023
  • ABCM prévoit de mettre en place un projet d’économie circulaire d’ici 2030

Tableau récapitulatif #

🚀 Croissance De 50 à 130 employés en dix ans, chiffre d’affaires de 38 millions d’euros en 2023
🌐 Diversification ABCM sert divers secteurs industriels : aéronautique, manutention et TP, robotique, offshore et loisirs
🔄 Économie circulaire Un projet ambitieux pour 2030, visant à récupérer et transformer la matière première et les outils coupants

FAQ:

  • Quand ABCM a-t-elle été fondée ?ABCM a été fondée en 1986.
  • Quelle est la dernière acquisition d’ABCM ?La dernière acquisition d’ABCM est Samev en 2022.
  • Combien d’employés compte ABCM ?ABCM compte 130 employés.
  • Quel est le chiffre d’affaires d’ABCM en 2023 ?Le chiffre d’affaires d’ABCM en 2023 est de 38 millions d’euros.
  • Quel est le projet futur d’ABCM ?ABCM prévoit de mettre en place un projet d’économie circulaire d’ici 2030.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis