Chocs et interrogations : votre carte bancaire pourrait devenir la clé d’accès aux sites pornographiques – L’ère du changement

En France, l'Arcom, l'autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, a récemment présenté un projet audacieux.

Les plans de l’arcom pour protéger les mineurs #

L’objectif est d’empêcher les mineurs d’accéder aux sites pornographiques en nécessitant une vérification d’âge à partir de la carte bancaire.

Un simple clic ne suffira plus. L’Arcom envisage d’imposer une authentification à deux facteurs à chaque consultation de ces sites. Cette authentification pourrait impliquer un document d’identité, une carte bancaire ou l’utilisation de systèmes par analyse des traits du visage.

L’utilisation de la carte bancaire comme outil de vérification #

En attendant la mise en place de ces systèmes, l’Arcom envisage d’autoriser temporairement, pour une période de six mois, l’accès à ces sites sur présentation d’une carte bancaire. Cependant, pas n’importe quelle carte bancaire. Le site devra vérifier que la carte est valide et existe réellement.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

L’Arcom exige donc des sites qu’ils disposent d’un système d’authentification fort. Cette vérification devrait être effectuée par un tiers indépendant, respectant la confidentialité et la protection des données personnelles. Les sites devront utiliser un dispositif de «double anonymat», permettant de transmettre une preuve de majorité sans divulguer l’identité de l’internaute.

La lutte contre l’exposition des mineurs à la pornographie #

La lutte de l’Arcom contre l’accès des mineurs aux sites pornographiques est basée sur une étude de Médiamétrie. Cette étude a révélé que près d’un tiers des moins de 18 ans consulte chaque mois au moins un de ces sites. Ainsi, ce sont 2,3 millions de mineurs qui sont exposés à des images pornographiques pendant plus de cinquante minutes en moyenne tous les mois.

À partir de 12 ans, plus de la moitié des garçons utilisant Internet visitent en moyenne chaque mois ces sites. Ces chiffres sont à peine inférieurs à ceux des adultes, 37 % d’entre eux consommant ces contenus.

Voici un résumé des principales informations :

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

🔐 L’Arcom envisage d’imposer une authentification à deux facteurs Une vérification d’âge pourrait être nécessaire pour accéder à ces sites
💳 La carte bancaire pourrait être utilisée comme outil de vérification L’accès à ces sites pourrait être temporairement autorisé sur présentation d’une carte bancaire
👦 L’exposition des mineurs à la pornographie est un problème majeur Près d’un tiers des moins de 18 ans consultent chaque mois au moins un de ces sites

Le futur de l’accès aux sites pornographiques #

Le projet de l’Arcom est actuellement soumis à consultation publique. Les contributions des différents acteurs du secteur peuvent être reçues jusqu’au 13 mai. Le projet ne pourra entrer en vigueur qu’après la promulgation de la loi dite pour «sécuriser» Internet.

Cette loi donne à l’Arcom le pouvoir d’ordonner, sans le concours d’un juge, le blocage par les opérateurs télécoms et le déréférencement des sites pornographiques qui n’empêchent pas les mineurs d’accéder à leur contenu. En cas de non-réaction des autorités locales, l’Arcom pourra imposer des sanctions, comme pour les plateformes en France et à l’international.

FAQ:

  • Qu’est-ce que l’Arcom ?C’est l’autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique en France.
  • Quel est le projet de l’Arcom ?L’Arcom envisage d’empêcher l’accès des mineurs aux sites pornographiques en nécessitant une vérification d’âge à partir de la carte bancaire.
  • Qu’est-ce que l’authentification à deux facteurs ?C’est un système de vérification qui nécessite deux formes distinctes d’identification.
  • Combien de mineurs sont exposés à la pornographie en France ?Près d’un tiers des moins de 18 ans, soit environ 2,3 millions de mineurs, consultent chaque mois au moins un site pornographique.
  • Quand le projet de l’Arcom entrera-t-il en vigueur ?Il entrera en vigueur après la promulgation de la loi pour «sécuriser» Internet, dont la date n’est pas encore déterminée.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis