Les secrets de beauté des égyptiennes

Envie de ressembler à Cléopatre? Pas étonnant, cette reine d’Egypte a probablement été l’une des premières représentantes de la beauté et du glamour que la Terre ait porté.

Les égyptiens et egyptiennes étaient déjà très concernés par la beauté, les cosmétiques, le maquillage et sans qu’il n’y ait de différenciation entre les hommes et les femmes à ce niveau! J’ai donc décidé, par l’intermédiaire de cet article, de vous dévoiler les petits secrets de beauté de ce peuple antique qui avait déjà à coeur d’être toujours au top!

La cosmétique version Egypte antique

L’épilation au sucre

Le sucre faisait partie des produits de beauté des Egyptiennes. Le but? Se débarrasser des poils superflus. Eh oui, comme vous pouvez le constater, la chasse à la broussaille était déjà d’actualité à cette époque. En plus de cela, le sucre exfolie la peau et le tout sans irritation. Pas mal non?

Se baigner dans du lait

Ah les fameux bains de lait d’ânesse de Cléopatre… L’acide lactique est en effet idéal pour se débarrasser des cellules mortes.

Un masque au miel et au lait

On retrouve également le lait dans le cadre de la réalisation d’un masque facial, composé également de miel et ayant pour but d’hydrater la peau et de la parfumer délicatement. Gourmand non? C’est à se demander si le lait n’est pas meilleur en tant que cosmétique qu’en tant qu’aliment!

Les sels de la Mer Morte

Pour se faire un teint de rêve, rien de tel que les sels minéraux de la Mer Morte. Aujourd’hui encore, de nombreuses marques de cosmétique n’hésitent pas à utiliser cette matière première aux bienfaits avérés comme nous avons pu le voir précédemment.

Les huiles végétales

Je vous ai déjà beaucoup parlé des huiles végétales et de leurs bienfaits. Et bien sachez que je n’ai rien inventé! En effet, les égyptiennes utilisaient déjà les huiles de ricin et de sésame pour nourrir la peau et retarder le vieillissement cutané.

Secrets de beauté des égyptiennes
Secrets de beauté Egypte Antique

Un savon en pâte

Les égyptiens ont également réalisé leur propre savon maison à base d’huile d’olive et d’argile: les deux composants principaux du liniment que j’utilise d’ailleurs au quotidien pour hydrater les petites fesses de ma Milla. Nutrition, réparation de la peau et hygiène garantis!

L’ocre rouge

Pour avoir une bouche de rêve, les égyptiennes utilisaient fréquemment de l’ocre rouge, un pigment très coloré appliqué sur les lèvres pour les faire resplendir. L’ancêtre du rouge à lèvres quoi!!!

Les amandes grillées

En guise de maquillage, elles avaient également pour habitude de piler des amandes grillées, qui leur permettaient d’obtenir un joli pigment marron, idéal pour redessiner les sourcils.

Le khol

Produit emblématique des femmes orientales, le khol faisait déjà partie des grands favoris des égyptiennes, mais aussi des égyptiens, de manière à mettre en valeur leurs yeux noirs en amande.

Le henné

Idéal pour créer de jolis reflets dans les cheveux ou des tatouages temporaires aujourd’hui, à l’époque, on utilisait le henné en guise de vernis à ongles. Evidemment, pas d’effet vernis brillant à l’horizon mais plutôt une jolie coloration orangée.

Photo chipée sur Google Images. Si elle vous appartient, contactez-moi!

1 sur 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *