Attention aux aliments grillés : les risques insoupçonnés de trop cuire frites, chips et pain

Vous devez être vigilant par rapport aux aliments grillés, il y a des risques qui sont souvent méconnus. Nous proposons toutes les infos.

Certains consommateurs aiment savourer des frites ou du pain bien grillé, les aliments grillés méritent de la vigilance. Pourtant, il y a un risque à faire griller ces aliments.

Lorsqu’ils sont cuits à haute température – en particulier lors de la friture, de la cuisson au four, de la torréfaction et du traitement industriel au-delà de 120°C avec une faible humidité – se forme une substance chimique appelée acrylamide. On retrouve cette substance dans les chips, les frites, les biscuits ou encore le café. Vous devez donc être très vigilant par rapport à ces techniques.

L’acrylamide : une substance présente dans nos aliments grillés #

La réaction chimique responsable de la formation d’acrylamide est également celle qui donne aux aliments leur belle couleur dorée et qui influe sur leur saveur. Toutefois, l’acrylamide est reconnu comme étant un cancérogène avéré pour les animaux et possible pour les humains par l’Agence internationale de recherche sur le cancer.

À lire Confitures incontournables : Le classement de 60 Millions de consommateurs révélé

Les conseils de l’EFSA et de l’ANSES pour minimiser les risques #

Afin de limiter notre exposition à l’acrylamide, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) recommande de ne pas brûler, mais simplement de dorer légèrement les aliments lors de la cuisson. Il est également conseillé de ne pas consommer les parties les plus grillées, car elles sont les plus riches en acrylamide.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) apporte également quelques conseils pour réduire la formation d’acrylamide lors de la cuisson des aliments. Par exemple, éviter de conserver les pommes de terre au réfrigérateur, car cela augmente leur taux de sucre, et favoriser plutôt un stockage dans un endroit sombre et frais.

Les aliments anti-insomnie révélés par les astuces de nuit de grand-mère

Les alternatives saines pour profiter des aliments grillés sans danger #

Saviez-vous qu’il existe plusieurs façons de préparer les aliments tout en limitant l’exposition à l’acrylamide ? Voici quelques suggestions :

À lire Ménopause : les prunes, un allié pour renforcer les os

Opter pour des modes de cuisson différents

Pour diminuer la formation d’acrylamide, privilégiez des méthodes de cuisson moins agressives comme la vapeur ou la mijoteuse. Vous pouvez aussi cuire vos aliments à basse température pendant une durée plus longue.

Variété et équilibre dans les aliments

Un régime alimentaire varié et équilibré permet de diluer les risques liés à l’acrylamide. Mangez beaucoup de fruits et légumes, puis combinez-les avec des sources de protéines maigres, des légumineuses et des grains entiers. Les aliments riches en antioxydants peuvent également aider à neutraliser les effets nocifs de l’acrylamide.

Contrôler le temps et la température de cuisson

En contrôlant la durée et la température de cuisson, vous pouvez réduire la formation d’acrylamide dans vos aliments grillés. Lorsque vous faites des frites, cuisez-les à une température inférieure à 175°C. Pour le pain, essayez de ne pas le griller trop longtemps : surveillez la couleur et retirez-le du grille-pain lorsqu’il est légèrement doré.

Attention avec les aliments grillés #

Il faut rester vigilant face aux risques associés à leur consommation excessive.

À lire L’aveu d’une diététicienne : le plat hivernal qui fait prendre du poids

N’hésitez pas à appliquer les conseils mentionnés ci-dessus pour diminuer votre exposition à l’acrylamide tout en continuant à profiter de vos plats favoris. Rappelez-vous qu’un mode de vie sain passe par une alimentation équilibrée et variée ainsi qu’une bonne hygiène de vie.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis