Un soldat ukrainien dévoile l’horreur de la guerre à deux lycéennes françaises : une étonnante prise de conscience

Quand Aurélia et Maëllys, deux lycéennes du lycée Notre-Dame de Castres, ont commencé leur travail autour de la thématique de la guerre en Ukraine, elles ne savaient sans doute pas jusqu'où ce projet les mènerait.

Un projet éducatif hors de l’ordinaire #

En effet, ces deux jeunes filles ont eu l’occasion unique d’interviewer Roman, un soldat ukrainien convalescent, pour la web radio de leur lycée. Un projet exceptionnel qui a permis de donner une dimension concrète à leur étude des conflits contemporains.

Leur professeur, Jean-Paul Marty, a souligné l’importance de ce projet, non seulement pour la compréhension du programme d’histoire, mais aussi pour développer les compétences des élèves en matière d’enquête et de recherche. Le partenariat avec Oskana Budka, la présidente de l’association carmausine Béréguinia, a été déterminant pour rendre possible cette rencontre avec Roman.

En face à face avec la réalité de la guerre #

Pour les deux lycéennes, l’entretien avec Roman a été à la fois bouleversant et révélateur. Maëllys a partagé le travail avec Aurélia en se concentrant sur l’aspect personnel de la vie du soldat, tandis qu’Aurélia s’est intéressée à l’aspect militaire. Au-delà du cadre scolaire, ces deux jeunes filles ont eu la chance de parler à quelqu’un qui vit la guerre au quotidien, un témoignage poignant et rare.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Leur entretien a permis de mettre en lumière la réalité de la guerre, loin des clichés et des simplifications. Les propos de Roman, dont la phrase « Je n’ai pas de compassion pour des gens qui tuent nos frères et violent nos sœurs », ont marqué les deux lycéennes. Ce témoignage leur a permis de prendre conscience de la violence de cette guerre, une réalité trop souvent ignorée.

Leçons tirées de cette expérience unique #

La réalisation de ce projet a été une occasion pour Maëllys et Aurélia de développer de nombreuses compétences, de la préparation de l’interview à son déroulement. Il a également suscité une réflexion profonde sur les questions qu’elles souhaitaient poser à Roman, afin de mieux comprendre son expérience de la guerre.

Leur professeur, Jean-Paul Marty, a salué leur travail et leur implication dans ce projet. L’interview de Roman a suscité l’étonnement et l’admiration de nombreux auditeurs, impressionnés par la maturité et la perspicacité des deux lycéennes.

  • La prise de conscience de la réalité de la guerre
  • La valeur de l’expérience directe pour comprendre les enjeux contemporains
  • Le développement des compétences en recherche et en enquête
  • L’importance de poser les bonnes questions pour obtenir un témoignage authentique
  • L’impact positif de ce projet sur l’ensemble de la classe

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis