Un frisson parcourt Tarascon : trois poètes chanteurs et leurs musiciens éblouissent lors du Printemps des poètes, et si vous y étiez ?

Le 6 avril dernier, le Printemps des poètes a atteint son apogée lors d'une soirée inoubliable au centre culturel de Tarascon-sur-Ariège.

Un printemps des poètes mémorable à Tarascon #

Trois poètes chanteurs, accompagnés de leurs musiciens, ont envoûté le public avec leurs performances époustouflantes.

En collaboration avec l’association « La Voix du Scribe » et en partenariat avec Radio Transparence, le centre culturel François Mitterrand a accueilli cette clôture de la 25e édition du Printemps des poètes. Les artistes, tous originaires de la vallée Sauratoise, ont partagé leur passion et leur talent avec un public captivé.

Découverte de trois artistes aux voix uniques #

Zedrine, auteur et interprète, a ouvert le bal avec un slam rythmé et engagé, tiré de son dernier album « Arborescence ». Accompagné de la saxophoniste Léa Cuny-Bret et du chanteur Nico, il a partagé son univers et ses textes poignants avec le public.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

S’en est suivi une performance de « 1 Riche Kannibal », également connu sous son nom d’écrivain, Vincent Mialet. Accompagnées par le pianiste Vincent Sarrat, ses compositions ont captivé l’auditoire. Son dernier recueil de poésie, « Rose Canine », est disponible aux éditions Walkyrie.

Une fin de soirée sous le signe de la poésie #

Le clou de la soirée fut la performance de l’artiste Marnamaï. Sa voix, portée par deux guitares – une folk et une électrique – a marqué le public par sa diction à la Brassens et sa musicalité intemporelle.

En attendant leur prochaine apparition, les amateurs de chanson française et de poésie pourront écouter Marnamaï au Mas d’Azil le 27 avril, puis à Pinsaguel le 17 mai, et enfin à la grotte de Lombrives le 19 mai, dans le cadre du festival organisé par La Voix du Scribe.

Voici quelques points forts de la soirée :

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • La performance engagée de Zedrine, accompagné de la saxophoniste Léa Cuny-Bret et du chanteur Nico
  • Les compositions poignantes de « 1 Riche Kannibal », accompagnées par le pianiste Vincent Sarrat
  • La diction à la Brassens et la musicalité intemporelle de Marnamaï, portée par deux guitares

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis