RSA en 2023, trois données étonnantes sur son montant moyen

Moins d'allocataires malgré la crise sanitaire

© Les critiques de Marine - RSA en 2023, trois données étonnantes sur son montant moyen

Malgré la crise sanitaire et les difficultés économiques liées au Covid-19, le nombre de bénéficiaires du RSA a diminué. Selon la dernière édition du baromètre publié par la Caisse Nationale des Allocations Familiales (CNAF), fin juin 2023, on comptait moins de bénéficiaires qu’en 2020. En effet, le nombre de foyers allocataires est passé de plus de 2 millions en 2020 à 1,84 million en 2023.

Une augmentation de l’allocation moyenne en un an #

Le montant de l’allocation minimum sociale a quant à lui connu une belle hausse : entre juin 2022 et juin 2023, cette somme est passée de 506 euros à 529 euros par foyer bénéficiaire. Cette progression de 4,6% s’explique notamment par les efforts rencontrés pour contrer les pressions inflationnistes. Précédemment, la moyenne était relativement stable aux alentours de 503 euros début 2020.

56% de célibataires sans enfant touchent le RSA #

Parmi les bénéficiaires du RSA, plus de la moitié sont des célibataires sans enfants, souvent des hommes seuls. Selon les chiffres de la CAF, 36% des allocataires avaient moins de 35 ans fin juin 2023. Un peu moins de la moitié d’entre eux sont des bénéficiaires de longue durée, touchant cette aide depuis cinq ans ou plus.

À lire Prime de Noël 2023 avec la CAF : nous avons (enfin) la date de versement sur les comptes

Des conditions pour percevoir le RSA

Le revenu de solidarité active (RSA) est destiné aux personnes âgées de 25 ans et plus. Son montant n’est pas fixe et varie en fonction des autres ressources du foyer allocataire afin de garantir un revenu minimum.

Les montants maximaux du RSA en vigueur depuis avril 2023

Voici les montants plafonds du RSA applicables depuis le 1er avril 2023 :

– Bénéficiaire vivant seul : 607,75 €
– Couple : 911,63 €
– Sans enfant ou personne à charge : 911,63 €
– Avec 1 enfant : 1093,96 €
– Avec 2 enfants : 1276,29 €
– Par enfant supplémentaire : + 243,10 €

Ces montants sont issus de la CNAF.

À lire Alerte CAF : préparez-vous à la réduction de l’aide financière annoncée pour 2024

Un dispositif essentiel pour lutter contre la pauvreté #

Si le RSA n’existait pas, les actuels bénéficiaires devraient vivre avec seulement 610 euros par mois, selon une étude réalisée par Drees publiée au début de l’été. Cette allocation versée par la CAF ou la MSA (Mutualité Sociale Agricole) représente donc un soutien crucial pour ces ménages en situation précaire.

Les banques en ligne offrent des avantages intéressants #

Pour optimiser ses finances, il peut être judicieux de comparer les offres des banques en ligne. Parmi les meilleures du moment : Fortuneo offre 170 € et une carte Gold gratuite, Hello Prime propose jusqu’à 120 € de bonus et six mois à 1 € pour son compte premium.

En conclusion, le RSA est un dispositif essentiel dans la lutte contre la pauvreté et il joue un rôle majeur pour aider des millions de foyers français à joindre les deux bouts. Avec la crise sanitaire qui a frappé le pays, on observe néanmoins une diminution du nombre de bénéficiaires alors que le montant moyen de l’allocation augmente.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :