Retraite Agirc-Arrco : arrêt pour ceux nés après le 1er septembre

Il y a une mauvaise nouvelle pour les bénéficiaires de cette retraite Agirc-Arrco. Le bonus est désormais supprimé.

Depuis le 1er décembre, les nouveaux retraités ne subissent plus de réduction temporaire de leur pension complémentaire Agirc-Arrco.

La décision émane des partenaires sociaux, dans le cadre de l’accord national interprofessionnel 2023-2026.

Elle prévoyait une retraite à l’âge légal, accompagnée d’une réduction temporaire de 10 % sur la retraite complémentaire pendant trois ans.

À lire Retraités et Agirc-Arrco : préparez-vous à une vraie hausse notable de vos pensions

Les employés nés après le 1er septembre 1961 sont les plus impactés #

La disparition du bonus représente une perte pour les salariés nés après le 1er septembre 1961. Les personnes déjà bénéficiaires du bonus pourront cependant le conserver, y compris les salariés non concernés par la réforme des retraites et nés avant cette date.

Pour une retraite complémentaire de 900€, la suppression du bonus équivaut à une «perte» de : – 1 080€ en l’absence d’une augmentation temporaire de 10%, – 2 160€ en l’absence d’une augmentation temporaire de 20%, – 3 240€ en l’absence d’une augmentation temporaire de 30%, selon le site La retraite en clair de la BNP.

Les conditions pour bénéficier du bonus #

Pour être éligibles à ce bonus, les personnes concernées devaient avoir perçu une ou plusieurs des prestations suivantes en novembre et/ou décembre 2023 : – allocation forfaitaire de reprise d’activité, – allocation spécifique de solidarité, – allocation de retraite équivalent, – revenu de solidarité active.

Aucune démarche n’est nécessaire pour obtenir ce bonus, son versement étant automatique.

À lire Retraités Agirc-Arrco : pensions en hausse significative

Disparition du bonus-malus Agirc-Arrco dès le 1er décembre 2023 #

Les nombreux retraités du secteur privé n’apprécient pas le système bonus-malus Agirc-Arrco depuis sa mise en place en 2019. Depuis le 1er décembre, ce dispositif n’est plus disponible pour les nouveaux retraités.

La suppression du bonus-malus Agirc-Arrco est une évolution significative. Cela, en particulier pour les nouveaux retraités et ceux déjà touchés par cette mesure.

Les employés nés après le 1er septembre 1961 subissent particulièrement la perte de bonus pendant certains mois. Cependant, les personnes déjà bénéficiaires du bonus pourront le conserver, limitant ainsi la perte financière à leur départ en retraite.

À lire Tout sur les retraites Agirc-Arrco : les 4 informations cruciales à connaître

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis