Paris 2024 : La sécurité des jeux olympiques renforcée, avec l’écartement de 161 individus dangereux du processus d’accréditation, rappelle Gérald Darmanin

À deux ans des jeux olympiques de Paris en 2024, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a réitéré son engagement à assurer la sécurité de ces célébrations mondiales.

La sécurité des jeux olympiques de Paris 2024 en perspective #

Dans sa déclaration, il a souligné que la cérémonie d’ouverture sur la Seine serait maintenue malgré la menace élevée d’attentats.

Il a également affirmé que, compte tenu des mesures de sécurité renforcées, les grands événements sont parmi les lieux les plus sûrs, réduisant ainsi les possibilités d’actes terroristes. D’où sa conviction que le maintien de cette cérémonie en bord de Seine est une bonne idée.

État de la menace terroriste #

Darmanin a insisté sur le fait qu’à l’heure actuelle, il n’y a aucune menace terroriste spécifique contre l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques. Il a ajouté qu’il ne travaillait pas sur un plan B pour la cérémonie d’ouverture du 26 juillet.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Il a également rassuré que toutes les 205 délégations participeraient aux Jeux, y compris les équipes américaine, israélienne et iranienne. Selon lui, leur participation témoigne de leur confiance dans les mesures de sécurité mises en place.

Processus d’accréditation et mesures de sécurité #

En ce qui concerne l’accès aux périmètres de sécurité entourant les sites de compétition, une plateforme en ligne sera opérationnelle le 10 mai. Celle-ci est destinée à plusieurs dizaines de milliers de personnes, y compris les résidents, les invités, les consommateurs et les travailleurs du secteur.

Le ministre a souligné que sans inscription sur cette plateforme, l’accès ne serait pas accordé. Il a ajouté que des vérifications de sécurité seront effectuées pour les personnes inscrites. À ce jour, 195 000 vérifications de personnes accréditées aux Jeux olympiques ont déjà été effectuées, sur un total d’un million à réaliser.

Voici quelques chiffres clés concernant ces vérifications :

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • 161 personnes fichées pour des raisons de sécurité ont été écartées, dont 105 pour islam radical, 35 de l’ultra-droite, 18 de l’ultra-gauche et 3 pour ingérence étrangère.
  • Tous les 285 000 agents privés de sécurité qui travailleront pour les Jeux olympiques ont également été vérifiés.
  • 1392 refus ont été enregistrés parmi ces agents, principalement en raison d’un casier judiciaire, d’un fichage ou d’une situation irrégulière.

En somme, la sécurité des Jeux olympiques de Paris 2024 est une priorité absolue pour le gouvernement français, comme le souligne la mise en œuvre de mesures de sécurité strictes et de procédures d’accréditation rigoureuses.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis