Les inondations catastrophiques en Russie : un regard approfondi sur l’évacuation de 4000 personnes et la situation précaire dans l’Oural.

Imaginez un jour normal dans votre vie, puis soudainement, tout se transforme en chaos.

Une tragédie naturelle inattendue: rupture de barrage à Orsk #

C’est exactement ce qui s’est passé à Orsk, une ville industrielle de l’Oural proche de la frontière kazakhe. Un barrage a cédé, provoquant une montée alarmante des eaux, exacerbée par des perturbations majeures et la fonte des glaces.

Le ministre des Situations d’urgence, Alexandre Kourenkov, a décrit la situation comme « critique ». La crue a atteint un niveau qu’elle ne devrait atteindre que mercredi, selon les prévisions des autorités locales.

Les conséquences : évacuation de milliers d’habitants #

Les inondations ont forcé des milliers de personnes à quitter leur domicile. Plus de 4 000 personnes ont été évacuées et plus de 4 500 maisons ont été submergées par les eaux. Heureusement, aucune perte de vie n’a été rapportée jusqu’à présent.

À lire Le mobilier du jardin : pourquoi est-ce si important ?

La situation a été qualifiée d’ « urgence fédérale » par les autorités, ce qui a permis de débloquer des fonds spéciaux. Des renforts ont été dépêchés sur place pour soutenir les efforts de secours déjà en cours.

La menace persiste: d’autres inondations sont prévues #

Malheureusement, la situation reste précaire. Des inondations supplémentaires sont prévues dans les régions de Kourgan et Tioumen, en Sibérie occidentale, « dans les prochains jours », selon Dmitri Peskov, le porte-parole de Vladimir Poutine.

Les services du gouverneur régional, Denis Pasler, ont également averti que de « fortes précipitations » étaient attendues dans les prochaines heures, ce qui pourrait « compliquer » davantage la tâche des sauveteurs.

La crise continue: le « pic » de la crue est attendu mercredi #

Le maire d’Orenbourg, une grande ville située plus à l’ouest et traversée par le fleuve Oural, a également exprimé son inquiétude. Sergueï Salmine a écrit sur Telegram: « La situation reste critique. L’eau arrive et, dans les jours à venir, son niveau ne fera qu’augmenter ».

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Dans la ville, le « pic » de la crue est attendu mercredi, selon un représentant de l’agence fédérale de météorologie, cité par l’agence de presse d’État TASS.

Voici un aperçu des événements tragiques qui se sont déroulés :

  • Rupture d’un barrage à Orsk, provoquant une montée rapide des eaux.
  • Évacuation de plus de 4 000 personnes.
  • Plus de 4 500 maisons inondées.
  • Des inondations supplémentaires sont attendues dans les régions de Kourgan et Tioumen.
  • La situation a été qualifiée d’ « urgence fédérale ».

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis