Le voyage en TGV Perpignan-Paris transformé en cauchemar : une autorisation spéciale de fumer et 5 heures de retard

Imaginez-vous embarquer pour un voyage en train de Perpignan à Paris, prévu pour durer un peu plus de 5 heures.

Un voyage perturbé par un accident grave #

Mais la réalité a pris un tournant inattendu. Le TGV 6206, qui devait arriver à Paris à 23h18, a fait son entrée en gare avec un retard de 5 heures.

La cause de cet important retard ? Un accident grave de personne survenu juste après Valence. Suite à cet incident, une alerte a été déclenchée et les derniers trains de la journée ont dû être détournés.

Une situation exceptionnelle gérée avec philosophie #

Face à cette situation, les passagers et le personnel de bord ont fait preuve d’une résilience remarquable. Le TGV a dû revenir à la gare de Valence pour contourner l’accident et emprunter un itinéraire différent. Ce détournement a occasionné un ralentissement du train, respectant les normes de nuit.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Malgré le retard, l’ambiance est restée sereine à bord. Un geste exceptionnel a même été accordé aux passagers à Valence : une autorisation spéciale de fumer sur le quai, créant un sentiment de camaraderie parmi les voyageurs.

Des compensations pour les passagers #

La SNCF a fait tout son possible pour atténuer l’inconvénient. Des plateaux-repas ont été distribués à Lyon pour apaiser les estomacs affamés. Plus encore, face à ce retard de plus de 5 heures, la SNCF a confirmé que les passagers bénéficieront d’une compensation de 100% du prix de leur billet, conformément aux règles en vigueur.

Malgré un trajet devenu cauchemardesque, cette expérience a démontré la capacité des passagers et du personnel de bord à faire face à des situations imprévues avec calme et philosophie.

Voici quelques points à retenir de ce voyage en train hors du commun :

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • Le TGV 6206 Perpignan-Paris a accusé un retard de 5 heures
  • Un accident grave de personne a provoqué un détournement du trajet
  • Une autorisation spéciale de fumer a été accordée aux passagers à Valence
  • La SNCF a offert des plateaux-repas et promis une compensation de 100% du prix du billet
  • Les passagers et le personnel de bord ont géré la situation avec philosophie

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis