Le monde agricole en émoi: la fusion imminente des géants Unicor et Capel va-t-elle bouleverser le paysage agricole français?

Un vent de changement souffle sur le paysage agricole français.

Unicor et Capel: naissance d’un géant à la française #

Unicor et Capel, deux coopératives agricoles de renom, ont choisi de fusionner. Cette union, approuvée par leurs assemblées générales respectives, aboutira à la création d’une nouvelle entité: Natera. Le siège de cette nouvelle coopérative sera situé à Rodez, en Aveyron.

Unicor, basée à Rodez, et Capel, basée à Gramat, ont décidé de fusionner après avoir obtenu le feu vert de l’autorité de la concurrence. Ces coopératives, bien que situées dans des régions voisines, couvraient des territoires différents. Leurs activités se complètent donc parfaitement, promettant une synergie prometteuse.

Une fusion qui englobe un large territoire #

Ensemble, elles regrouperont 10 000 agriculteurs adhérents répartis dans neuf départements. Unicor couvrait l’Aveyron, le Cantal, la Haute-Loire, l’Hérault, la Lozère, le Tarn et le Tarn-et-Garonne. De son côté, Capel était présente dans le Lot et la Corrèze.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Cette fusion va donc engendrer un poids lourd de l’agriculture française. En effet, le chiffre d’affaire combiné de ces deux entités s’élève à une somme astronomique de 720 millions d’euros. Autant dire que cette nouvelle entité risque de faire des vagues dans le paysage agricole français.

Continuité et changements: l’après-fusion #

La nouvelle entité sera présidée par Jean-Claude Virenque, l’actuel président d’Unicor, et dirigée par Pierre-Olivier Prévot, le directeur de Capel. Une continuité dans la direction qui rassure, tout en promettant des changements structurels majeurs.

Les 1 600 employés des deux coopératives seront tous maintenus, une nouvelle qui rassure en ces temps incertains. Pierre-Olivier Prévot souligne que des économies ont été réalisées en prévision de cette fusion, garantissant ainsi une transition en douceur.

Voici quelques points clés de cette fusion :

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • Création d’une nouvelle entité nommée Natera
  • 10 000 agriculteurs adhérents dans neuf départements
  • Un chiffre d’affaire combiné de 720 millions d’euros
  • Préservation de tous les emplois
  • Préparation économique en vue de la fusion

Cette fusion marque un tournant dans le paysage agricole français. Reste à voir comment cette nouvelle entité, Natera, pourra utiliser sa nouvelle envergure pour soutenir et développer l’agriculture française.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis