Le Japon face à un déclin économique : un nouveau plan de relance est-il la solution ?

Le pays du soleil levant, autrefois troisième puissance économique mondiale derrière les États-Unis et la Chine, vient d'être surpassé par l'Allemagne dont le Produit Intérieur Brut (PIB) ne cesse de croître.

Le ministre japonais de l’Économie, Yasutoshi Nishimura, a annoncé la mise en place d’un nouveau plan de relance pour compenser le retard économique du pays.

Cependant, des experts affirment que la performance économique du pays est actuellement sous-estimée en raison de la baisse du yen.

Un plan de relance pour freiner le déclin économique #

Le gouvernement japonais, conscient de la situation, décide d’intervenir en lançant un nouvel ensemble de mesures d’aide à l’économie. La volonté derrière ce plan est de permettre au pays de retrouver sa capacité de croissance réelle, qui demeure limitée. Le Japon doit faire face à des défis majeurs, tels que le vieillissement de sa population et un marché du travail saturé. Les entreprises locales peinent ainsi à produire davantage, tant dans le secteur automobile qu’ailleurs.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Une sous-estimation de la performance économique ?

Pour Alicia Garcia Herrero, économiste en chef pour Natixis en Asie-Pacifique, cette évaluation globale n’est pas complètement représentative de la réalité. Elle explique que les comparaisons avec le produit national brut donneraient des résultats plus favorables pour le Japon. Toutefois, cela ne change rien au fait que les usines japonaises fonctionnent déjà à plein régime et que leur capacité de production locale n’a pas augmenté.

Un marché du travail tendu s’ajoutant à la détérioration économique #

L’une des raisons principales expliquant cette stagnation économique est la pénurie de travailleurs dans différents secteurs tels que l’industrie et la construction. Le secteur des soins infirmiers, par exemple, fait également face à une grave crise, avec un manque cruel de personnel qualifié pour répondre aux besoins d’une population vieillissante.

Du côté des entreprises, la situation est tout aussi critique : Toyota, géant automobile japonais, a ainsi exporté 5% moins de véhicules en 2022. Les entreprises ont donc du mal à produire plus, obligeant le gouvernement à planifier des mesures urgentes à travers le nouveau plan de relance annoncé.

Un risque réel pour la position économique du Japon

Sans une intervention rapide et efficace du gouvernement, la progression constante de l’économie allemande pourrait distancer davantage encore celle du Japon.
Simultanément, d’autres pays asiatiques se préparent à tirer profit de ce ralentissement japonais : l’Inde, notamment, pourrait connaître une croissance explosive dans les années à venir, selon le Fonds monétaire international (FMI).

À lire Découvrez comment une pièce de théâtre jouée dans une langue étrangère a réussi à captiver les spectateurs et à devenir un succès retentissant

L’expansion de l’économie indienne, une menace supplémentaire ? #

Le FMI prévoit en effet que la croissance du PIB indien dépassera 6% d’ici 2026 et estime que le PIB de l’Inde passera de 3,5 billions de dollars en 2022 à 7,3 billions de dollars en 2030. Cette spectaculaire progression pourrait alors reléguer encore plus loin le Japon dans le classement des puissances économiques mondiales.

Le plan de relance japonais : un pari risqué ?

De nombreux observateurs saluent la décision du gouvernement japonais de mettre en place ce nouveau plan de relance, jugé nécessaire pour renforcer l’économie du pays. Toutefois, certains s’interrogent sur son efficacité, tant les défis auxquels doit faire face le Japon sont complexes et nombreux.

Il faudra donc attendre de voir si les mesures envisagées permettront réellement au pays du soleil levant de redresser la barre, ou si elles ne feront qu’entraîner une nouvelle période de stagnation économique. Quoi qu’il en soit, le temps presse pour le Japon afin de préserver sa position sur l’échiquier économique mondial et éviter de sombrer davantage dans cette spirale de ralentissement.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :