Le gouvernement expose ses plans pour la santé : taxes, garde, remboursement psy… Quels sont les impacts pour vous ?

Le gouvernement a dévoilé sa stratégie pour améliorer l'accès aux soins pour tous.

Un accès simplifié aux soins : qu’est-ce qui va changer ? #

Gabriel Attal, le Premier ministre, a annoncé son intention de récupérer de 15 à 20 millions de rendez-vous chez le médecin généraliste cette année. Pour atteindre cet objectif, plusieurs mesures ont été prises.

Les pharmaciens pourront désormais prescrire des antibiotiques pour les angines et les infections urinaires. De plus, une expérimentation d’accès direct aux kinésithérapeutes libéraux sera lancée en juin dans 13 départements. Cette mesure, très attendue par les syndicats, va élargir les options pour les patients en quête de soins.

L’instauration de la « taxe lapin » : qu’est-ce que cela signifie pour les patients ? #

Le Premier ministre a précisé les modalités de la « taxe lapin », une mesure visant à responsabiliser les patients qui manquent leurs rendez-vous chez le médecin sans préavis. Les patients qui ne se présentent pas ou qui préviennent moins de 24 heures avant leur rendez-vous devront verser 5 euros directement au médecin.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Cette taxe sera mise en œuvre dès cette année. Le médecin aura le choix d’appliquer ou non cette taxe, qui sera effective à partir du 1er janvier de l’année prochaine. Les 5 euros pourront être versés via les plateformes de réservation ou par le biais d’un système d’empreinte bancaire mis en place par le médecin lui-même.

Des mesures pour garantir des soins en dehors des heures normales #

Le gouvernement a également promis un « plan d’urgence » pour les 4 millions de Français qui n’ont pas accès à un médecin de garde dans leur région. Le système de gardes en ville sera étendu aux infirmiers, dentistes et sages-femmes à partir de cet automne.

Cette mesure a été prise en réponse à la crise des urgences de l’été 2022. Le Samu pourra demander à des infirmiers de se rendre à domicile en urgence. Cependant, cette mesure devra être mise en œuvre sur une base volontaire, avec un cadre conventionnel approprié et, éventuellement, une formation spécifique pour les infirmiers concernés.

  • Améliorer l’accès direct aux soins
  • Instaurer la « taxe lapin » pour responsabiliser les patients
  • Élargir le système de gardes en ville aux infirmiers, dentistes et sages-femmes
  • Augmenter le nombre de médecins formés
  • Améliorer le remboursement des consultations de psychologie

Former plus de médecins : quelle est la stratégie ? #

Le gouvernement a promis de former davantage de médecins chaque année. Le nombre d’étudiants en deuxième année augmentera de 10.800 en 2023 à 12.000 en 2025, puis à 16.000 en 2027. De plus, 2.700 nouveaux médecins étrangers ont réussi l’examen leur permettant d’exercer dans les hôpitaux cette année.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

La moitié de ces nouveaux médecins sont de nouveaux arrivants. Cette augmentation du nombre de médecins formés est une réponse à la pénurie croissante de professionnels de santé dans le pays.

La réforme du remboursement des consultations de psychologie #

Le Premier ministre a également annoncé une refonte du système « MonSoutienPsy », mis en place en 2021 pour rembourser les consultations de psychologie. Ce dispositif n’a pas eu le succès escompté et sera donc modifié.

Le tarif de la séance sera augmenté de 30 euros à 50 euros, et le nombre de séances remboursées passera de 8 à 12. De plus, les patients pourront accéder directement à ce dispositif sans passer par un médecin. Le reste à charge de 30% sera financé par les complémentaires, selon le contrat responsable de chacun. Cette mesure vise à rendre les soins de santé mentale plus accessibles à tous.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis