Le cri de paix de Macron, du président égyptien et du roi de Jordanie : un appel au cessez-le-feu à Gaza

Une voix commune résonne dans le tumulte de la guerre à Gaza.

Appel pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza #

Emmanuel Macron, président français, Abdel Fattah al-Sissi, président égyptien et le roi de Jordanie Abdallah II ont fait front commun pour appeler à un cessez-le-feu immédiat. Ils ont exprimé leur inquiétude face aux conséquences potentiellement dévastatrices d’une offensive à Rafah, dans le sud de l’enclave palestinienne.

Leur message est clair et urgent : la guerre à Gaza et les souffrances humaines catastrophiques qui en découlent doivent cesser. Ils plaident pour l’instauration immédiate et inconditionnelle d’un cessez-le-feu permanent à Gaza, conformément à la résolution 2728 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Possibilité d’une trêve en vue #

Le mouvement islamiste palestinien Hamas envisage actuellement un projet de trêve de plusieurs semaines. Ce projet impliquerait l’arrêt des combats et des raids aériens à Gaza, ainsi que la libération de nombreux otages israéliens. Cependant, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé une date pour une offensive sur Rafah, malgré l’opposition de Washington.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Les trois dirigeants ont mis en garde contre les dangers d’une telle offensive. Selon eux, cela ne ferait qu’augmenter les pertes humaines et les souffrances, aggraverait le risque de déplacement massif de la population de Gaza et entraînerait une escalade de la violence dans la région.

Appel à une aide humanitaire massive #

Face à la crise humanitaire qui se déroule à Gaza, ils appellent également à une augmentation significative de l’aide humanitaire. Ils soulignent l’urgence de la situation en déclarant : « Les Palestiniens de Gaza ne sont plus seulement exposés à un risque de famine; celle-ci s’installe déjà ».

Ils insistent sur le fait que les organisations humanitaires des Nations Unies, dont l’UNRWA, doivent avoir un accès total et sécurisé à Gaza. Ils condamnent les attaques qui ont entraîné la mort de travailleurs humanitaires et l’attaque récente contre un convoi d’aide de l’ONG World Central Kitchen.

Le plaidoyer pour une solution à deux États #

Macron, Sissi et Abdallah II soutiennent fermement une solution à deux États pour résoudre le conflit. Ils exhortent Israël à mettre fin aux activités de colonisation, à la confiscation de terres et à empêcher la violence des colons. Selon eux, la paix au Moyen-Orient ne peut découler du terrorisme, de la violence ou de la guerre. Elle doit provenir de la solution des deux États, palestinien et israélien.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

En bref, certains points clés de cette situation complexe comprennent :

  • L’appel à un cessez-le-feu immédiat à Gaza
  • La possibilité d’une trêve en vue avec le Hamas
  • Le besoin urgent d’une aide humanitaire massive à Gaza
  • Le soutien à une solution à deux États pour la paix

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis