La tour Eiffel devient un symbole poignant de la commémoration du génocide au Rwanda – Découvrez pourquoi ce monument emblématique est enveloppé dans un message puissant

Imaginez-vous marcher dans les rues de Paris un dimanche soir, levant les yeux pour voir le monument emblématique de la ville, la tour Eiffel, briller d'un message fort et émouvant.

La tour Eiffel, monument de la mémoire #

Ce n’est pas un spectacle ordinaire, mais un rappel poignant du sombre chapitre de l’histoire du Rwanda, le génocide des Tutsi qui a eu lieu il y a trois décennies.

La tour a diffusé un message en continu, « Paris commémore les 30 ans du génocide des Tutsi au Rwanda. Kwibuka 30 ». « Kwibuka », qui signifie « se souvenir » en langue Kinyarwanda, est devenu un cri de ralliement pour se souvenir des victimes et honorer les survivants.

Le 7 avril, un jour de commémoration #

Le 7 avril est un jour lourd de signification, marquant le début des tueries de ce qui est devenu le dernier génocide du XXe siècle. Les chiffres sont dévastateurs – 800 000 morts, principalement de la minorité tutsi, mais aussi des Hutu modérés.

À lire Le mobilier du jardin : pourquoi est-ce si important ?

La commémoration n’est pas limitée au Rwanda; elle a traversé les frontières pour atteindre les rues de Paris. La maire de la capitale, Anne Hidalgo, a rendu hommage aux victimes au jardin de la mémoire du génocide contre les Tutsi au Rwanda dans le parc de Choisy.

Un appel à la justice #

Le message de la tour Eiffel est plus qu’un hommage, c’est un appel à la justice. Comme l’a déclaré Anne Hidalgo, « Trente ans plus tard, nous avons la responsabilité de dire que l’affaire n’est pas – encore – close, que des bourreaux sont toujours recherchés ».

Le président français, Emmanuel Macron, a également souligné les « responsabilités » de la France dans les massacres lors d’une vidéo diffusée le même jour. Il a reconnu l’échec de la France à protéger les victimes, tout en précisant que le pays n’avait « pas été complice » des génocidaires hutu.

Voici quelques points clés de cet événement historique:

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

  • La tour Eiffel a diffusé en continu un message de commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda
  • Le message, « Paris commémore les 30 ans du génocide des Tutsi au Rwanda. Kwibuka 30 », a été affiché en lettres capitales
  • Le 7 avril est le jour des premières tueries du génocide
  • La maire de Paris, Anne Hidalgo, a rendu hommage aux victimes au jardin de la mémoire du génocide contre les Tutsi au Rwanda
  • Le président français, Emmanuel Macron, a reconnu les « responsabilités » de la France dans les massacres.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis