La sécurité à la parisienne : Gérald Darmanin dévoile le plan de sécurité pour les Jeux olympiques de Paris 2024

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a récemment fait part de ses plans de sécurité pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

Le périmètre de sécurité pour les JO de Paris 2024 #

Dans une interview accordée au Parisien, le ministre a rassuré le public en déclarant que le maintien de la cérémonie d’ouverture sur la Seine était une « bonne idée », malgré le niveau de menace élevé.

Darmanin a insisté sur le fait que toutes les délégations défileront pour l’ouverture des Jeux, ajoutant que « aucune des 205 délégations ne refuse d’y participer, ni l’équipe américaine, ni l’équipe israélienne, ni l’équipe iranienne ». Il a pris cela comme une preuve que les équipes étaient rassurées par les mesures de sécurisation.

La plateforme d’inscription pour les zones de sécurité #

Une plateforme en ligne sera mise en place à partir du 10 mai, permettant aux individus de s’inscrire pour accéder aux périmètres de sécurité entourant les sites de compétition. Le ministre a prévenu que « vous ne pourrez pas rentrer » sans inscription.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Il a expliqué que cette plateforme concerne « plusieurs dizaines de milliers de personnes : habitants, ayants droit (invités), consommateurs, personnes travaillant dans le secteur ». Il a également précisé que « des criblages de sécurité seront réalisés » pour les personnes inscrites.

Élimination des personnes fichées S #

À ce jour, 195 000 criblages de personnes accréditées aux JO ont déjà été effectués, sur un total de 1 million à réaliser. Gérald Darmanin a révélé que 161 personnes fichées S ont été écartées, dont « 105 pour islam radical, 35 de l’ultradroite, 18 de l’ultragauche et 3 pour ingérence étrangère ».

Par ailleurs, tous les 285 000 agents privés de sécurité travaillant pour les JO ont également été criblés, entraînant « 1 392 refus ». Ces individus ont vu leur « carte professionnelle » retirée en raison d’un casier judiciaire, d’un fichage ou d’une situation irrégulière.

De plus, voici quelques chiffres clés sur le dispositif de sécurité pour les Jeux olympiques de Paris 2024 :

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • 205 délégations participant aux Jeux
  • 195 000 criblages de personnes accréditées déjà effectués
  • 161 personnes fichées S écartées
  • 285 000 agents de sécurité privée criblés
  • 1 392 refus de cartes professionnelles

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis