La dérobade de Donald Trump sur l’interdiction fédérale de l’avortement : Joe Biden jubile face à la confusion du candidat

Dans une récente déclaration qui a laissé de nombreux conservateurs furieux, Donald Trump a évité de promettre une interdiction fédérale de l'avortement.

Donald Trump esquive la question de l’interdiction de l’avortement #

Cette décision a été révélée le 8 avril 2024, suscitant la déception de nombreux électeurs conservateurs qui attendaient une position plus tranchée de la part de l’ancien président.

Cette hésitation de Donald Trump à se positionner fermement sur l’avortement souligne sa stratégie d’apparition comme une girouette politique, changeant constamment de direction en fonction des vents politiques. Il semble que sa position soit désormais de laisser les États décider de leur propre législation concernant l’avortement, une volte-face par rapport à sa position précédente de légiférer au niveau fédéral.

Les implications politiques de cette décision #

La déclaration de Donald Trump a une importance majeure dans l’histoire politique des États-Unis. En tant que président de 2016 à 2020, il a nommé plusieurs juges conservateurs à la Cour suprême américaine, la plus haute juridiction judiciaire du pays. Ces nominations ont permis de renverser en juin 2022 un arrêt de 1973 appelé Roe v. Wade qui garantissait le droit à l’avortement au niveau fédéral.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Depuis ce renversement, les États ont été autorisés à légiférer comme ils le souhaitent sur la question. Une vingtaine d’entre eux ont depuis interdit ou sévèrement restreint l’accès à l’avortement. Cependant, pour de nombreux conservateurs, ce n’est pas suffisant. Ils souhaitent une limitation au niveau fédéral et pensaient que Donald Trump, s’il était élu à nouveau à la présidence, serait à la hauteur de cette tâche.

Joe Biden se délecte de la confusion de Trump #

En revanche, l’adversaire de Trump, Joe Biden, semble se réjouir de ces tergiversations. Il a récemment publié une vidéo dans laquelle il avertit que si Donald Trump revenait au pouvoir et que « les républicains MAGA mettaient le texte de loi sur son bureau, il le signerait ».

Biden a également profité de cette occasion pour se moquer de la position précaire de Donald Trump, qui semble s’être complètement « empêtré » sur le sujet de l’avortement. Il a même suggéré que Trump craignait que sa responsabilité dans le renversement de Roe v. Wade ne le rende impopulaire auprès des électeurs en 2024.

  • Donald Trump a refusé de promettre une interdiction fédérale de l’avortement, laissant la décision aux États.
  • Les conservateurs sont mécontents de cette position, espérant une loi fédérale restrictive.
  • Joe Biden jubile de la confusion de Trump, le qualifiant de « girouette politique ».

En bref, la position de Donald Trump sur l’avortement continue d’être un sujet de discorde politique majeur. Tandis que certains électeurs conservateurs sont déçus par son manque de fermeté, d’autres, comme Joe Biden, profitent de l’occasion pour se moquer de sa confusion. Quoi qu’il en soit, cette question restera sans aucun doute un point chaud dans la course présidentielle de 2024.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis