Israël desserre son étau sur le sud de la bande de Gaza: un répit pour les habitants mais que cache cette décision surprenante?

Imaginez le soulagement des habitants de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza.

Une décision surprise de l’armée israélienne #

Après des mois de confrontations violentes avec le mouvement islamiste palestinien Hamas, l’armée israélienne a décidé de se retirer. Une annonce qui a pris tout le monde par surprise.

Il n’est pas tous les jours que l’on entende de telles nouvelles. « Aujourd’hui, dimanche 7 avril, la 98e division de commandos de l’armée israélienne a terminé sa mission à Khan Younès. La division a quitté la bande de Gaza afin (…) de se préparer à des futures opérations », a annoncé l’armée dans un communiqué. Une information confirmée par les médias israéliens.

Les dessous d’une décision stratégique #

Qu’est-ce qui a motivé ce retrait? Selon le quotidien israélien Haaretz, l’armée aurait atteint ses objectifs dans cette zone de la bande de Gaza. « Nous n’avons plus besoin de rester dans le secteur sans nécessité » stratégique. « La 98e division a démantelé les brigades du Hamas à Khan Younès et tué des milliers de leurs membres. Nous y avons fait tout ce que nous devions faire », aurait indiqué un responsable militaire.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Les habitants de Khan Younès, qui avaient trouvé refuge à Rafah, plus au sud près de la frontière avec l’Egypte, ont ainsi pu retourner chez eux. Ce dimanche, des dizaines de personnes ont quitté Rafah en direction de Khan Younès, à pied, en voiture ou sur des charrettes tirées par des ânes.

Les conséquences pour les habitants #

Ce retrait de l’armée laisse entrevoir une lueur d’espoir pour les habitants de Khan Younès. Après des mois de combats et d’intenses frappes aériennes, ils peuvent enfin retrouver leur foyer et commencer à reconstruire leur vie.

Mais cette décision ne signifie pas pour autant la fin des hostilités. L’armée israélienne a en effet annoncé qu’une « force significative » continuerait à opérer dans le petit territoire palestinien au gré de ses besoins stratégiques.

Voici les principales répercussions de cette décision stratégique:

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • Un soulagement pour les habitants de Khan Younès qui peuvent enfin retrouver leur maison.
  • Une incertitude persistante car l’armée israélienne continue d’opérer dans le petit territoire palestinien.
  • Une attention portée sur Rafah, où plus de 1,5 million de Gazaouis ont trouvé refuge et où Israël s’est dit déterminé à engager une offensive terrestre.

La guerre de Gaza a été déclenchée après l’attaque sans précédent du Hamas sur le territoire israélien le 7 octobre, qui a entraîné la mort de plus de 1170 personnes, en majorité des civils. Au moins 33 175 personnes, en majorité des femmes et des enfants, ont été tuées dans les campagnes de représailles militaires d’Israël, selon le ministère de la Santé de Gaza contrôlée depuis 2007 par le Hamas.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis