«Enys Men»: une exploration terrifiante des idées à travers le fantastique et l’épouvante

L'horreur n'est pas toujours ce que l'on voit, mais parfois ce que l'on ressent.

Un voyage cinématographique terrifiant #

Enys Men, une création du cinéaste gallois Mark Jenkin, en est l’exemple parfait. Ce film d’horreur envoûtant et fantasmagorique nous plonge dans un monde de traditions ancestrales et de cinéma d’exploitation du passé, nous laissant le frisson de la peur.

Défini comme un film ambient, le spectateur est enveloppé dans des couleurs saturées, des images intensément granuleuses et une musique de fond synthétique. Il est impossible de ne pas être déconcerté par le sentiment que le temps dans Enys Men ne se déroule pas de manière normale, augmentant l’effroi.

Une expérience sensorielle à vous donner la chair de poule #

Enys Men n’est pas seulement un film visuel, mais aussi une expérience auditive. Les sons et les images sont liés aux données que la protagoniste, Mary, consigne sur un vieux cahier. Chaque détail, chaque moment donne l’impression de s’immerger encore plus profondément dans le film.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Mark Jenkin utilise des techniques anciennes, comme les séquences qui reviennent comme des refrains, ou celles qui dérapent, pour créer un effet à la fois efficace et impressionnant qui laisse le spectateur en haleine. Ici, pas besoin de 3D en 9K comme James Cameron, une simple pellicule 16 mm suffit à provoquer des frissons.

Le passé, une présence obsédante #

Enys Men n’est pas seulement un film d’épouvante, c’est aussi une exploration du «folk horror». C’est un genre qui fait référence à des histoires ancestrales qui circulent en parallèle aux versions officielles de l’église et de la littérature.

Le film est hanté par un passé fantasmé et rêvé à l’avance. Les fantômes ne sont pas uniquement dans le fond de l’image, mais aussi dans le grain et le souffle du film. Il rappelle des films qui l’ont précédé, comme The Wicker Man de Robin Hardy.

En résumé, Enys Men est une expérience cinématographique qui utilise le fantastique et l’épouvante pour explorer des idées et des sentiments profonds. Il n’est pas seulement un film d’horreur, mais une exploration de nos plus grandes peurs et de nos plus profonds désirs.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • Un voyage cinématographique terrifiant
  • Une expérience sensorielle à vous donner la chair de poule
  • Le passé, une présence obsédante

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis