Drame dans l’Oural: rupture d’un barrage et inondations catastrophiques, 4000 âmes en détresse! Serez-vous surpris par ce qui se cache derrière ces eaux déchaînées?

La ville industrielle d'Orsk, située à proximité de la frontière avec le Kazakhstan, est actuellement en état de crise.

Accident de barrage à Orsk: une catastrophe naturelle en pleine fonte des glaces #

Plus de 200 000 âmes résident dans cette ville, dont le destin a été bouleversé par la rupture d’un barrage. Alexandre Kourenkov, ministre russe des Situations d’urgence, a déclaré que la situation est critique.

Le désastre qui a frappé vendredi dernier a entraîné une montée rapide des eaux, exacerbée par d’importantes perturbations et la fonte des glaces. Ce phénomène est courant à cette période de l’année en Russie, mais cette fois, il a laissé des milliers de personnes dans un dénuement total.

Situation précaire: d’autres inondations à l’horizon #

La catastrophe d’Orsk pourrait n’être que le début d’une série de désastres. Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine, a annoncé que des inondations « sont attendues » dans les régions de Kourgan et Tioumen, en Sibérie occidentale, « dans les prochains jours ».

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

En outre, plus de 800 personnes ont également été évacuées dans la région voisine de Samara, touchée elle aussi par les inondations. La situation est donc loin d’être résolue, et les habitants de ces régions vivent dans une incertitude totale.

Déclaration d' »urgence fédérale » #

L’ampleur de la catastrophe a forcé les autorités à déclarer une « urgence fédérale » à Orsk. Plus de 4500 maisons ont été inondées et plus de 4000 personnes ont dû être évacuées vers des centres d’hébergement temporaires. Cette déclaration a permis de libérer des fonds spéciaux pour venir en aide aux victimes.

Des renforts sont arrivés sur place pour soutenir les spécialistes déjà à l’œuvre. Toutefois, avec l’arrivée de « fortes précipitations » annoncées par le gouverneur régional Denis Pasler, la tâche des sauveteurs pourrait devenir encore plus difficile.

  • La ville d’Orsk, en état de crise après la rupture d’un barrage.
  • Des inondations attendues dans d’autres régions de la Russie.
  • Plus de 4500 maisons inondées et plus de 4000 personnes évacuées.
  • Prévisions de « fortes précipitations » compliquant les opérations de secours.

Le pic de l’inondation attendu mercredi #

La situation reste alarmante. Le maire d’Orenbourg, Sergueï Salmine, a averti la population que le niveau de l’eau ne cessera d’augmenter dans les prochains jours. Il a exhorté les habitants à quitter immédiatement leur domicile en cas de coupure de courant.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

Dans la ville, le « pic » de la crue est attendu mercredi, selon un représentant de l’agence fédérale de météorologie. Le barrage à Orsk, qui a cédé partiellement il y a deux jours, est conçu pour un niveau du fleuve Oural de 5,5 m, contre plus de 9 mètres actuellement avec la fonte des neiges.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis