Dévoilement des nouvelles mesures de santé du gouvernement: surprises et controverses à prévoir!

Le Premier ministre Gabriel Attal a récemment dévoilé la feuille de route du gouvernement en matière de santé.

Les nouvelles mesures gouvernementales en matière de santé #

Ces dernières mesures ont été largement critiquées, notamment par le principal syndicat de généralistes, MG France, qui a suspendu sa participation aux négociations avec l’Assurance maladie. Franck Devulder, président du syndicat CSMF, s’est également exprimé, dénonçant certaines annonces comme « hallucinantes ».

La tension est palpable, alors que les cliniques privées planifient une grève en juin. Attal a toutefois détaillé plusieurs projets, parmi lesquels le développement de l’accès direct aux soins, l’instauration de la « taxe lapin », des gardes pour les infirmiers, dentistes et sages-femmes, et l’amélioration du remboursement des consultations psychologiques.

L’accès facilité aux soins et la « taxe lapin » #

Le Premier ministre a annoncé des mesures visant à faciliter l’accès aux soins sans passer par un médecin généraliste. Il souhaite ainsi « reconquérir » 15 à 20 millions de rendez-vous chez le médecin dès cet été. Les pharmaciens pourront désormais prescrire des antibiotiques pour des angines ou des infections urinaires. De plus, l’accès direct aux kinésithérapeutes sera expérimenté dès juin dans 13 départements.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

En parallèle, une amende de 5 euros, surnommée « taxe lapin », sera instaurée pour les patients qui manquent leur rendez-vous médical sans prévenir au moins 24 heures à l’avance. Cette taxe, dont l’application sera laissée à la discrétion du médecin, entrera en vigueur le 1er janvier prochain. Les 5 euros pourront être versés via des plateformes de réservation.

Des gardes pour les soignants et une augmentation du nombre de médecins formés #

Le Premier ministre a également promis un « plan d’urgence » pour les 4 millions de Français vivant sans médecin de garde sur leur territoire. Le système de gardes en ville sera élargi aux infirmiers, dentistes et sages-femmes dès cet automne. En outre, le nombre d’étudiants en médecine devrait passer de 10.800 en 2023 à 16.000 en 2027.

Enfin, le gouvernement prévoit d’améliorer le remboursement des consultations psychologiques. Le tarif de la séance sera revalorisé de 30 à 50 euros, et le plafond de prise en charge sera relevé de 8 à 12 séances.

Voici donc un récapitulatif des principales mesures annoncées par Gabriel Attal :

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • Faciliter l’accès aux soins sans passer par le généraliste
  • Instauration de la « taxe lapin »
  • Mise en place de gardes pour les infirmiers, dentistes et sages-femmes
  • Augmentation du nombre de médecins formés
  • Amélioration du remboursement des consultations psychologiques

Il reste à voir comment ces mesures seront reçues par la communauté médicale et les Français en général. Une chose est sûre, le débat sur la politique de santé du gouvernement est loin d’être terminé.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis