Découvrez la nouvelle stratégie du gouvernement en santé : taxe « lapin », consultations libres et remboursements psychologiques boostés !

Le Premier ministre français, Gabriel Attal, a récemment détaillé de nouvelles orientations en matière de santé.

Les nouvelles mesures de santé présentées par le gouvernement #

Ces propositions, qui visent à améliorer l’accès aux soins et à responsabiliser les patients, ont été accueillies avec scepticisme par certains syndicats de médecins.

En dépit des controverses, le gouvernement reste déterminé à mettre en œuvre ces réformes. Elles comprennent le développement de l’accès direct aux soins, l’instauration d’une taxe « lapin », la mise en place de gardes pour les professionnels de santé et une amélioration du remboursement des consultations psychologiques.

Facilitation de l’accès aux soins sans le besoin d’un médecin généraliste #

En tête des nouvelles mesures se trouve la facilitation de l’accès aux soins sans passer par un médecin généraliste. Gabriel Attal s’est fixé comme objectif de récupérer 15 à 20 millions de rendez-vous médicaux dès cet été. Pour ce faire, certaines compétences ont été étendues à d’autres professionnels de santé.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Par exemple, les pharmaciens pourront désormais prescrire des antibiotiques pour des angines ou des infections urinaires. De plus, l’accès direct aux kinésithérapeutes sera expérimenté dans 13 départements dès juin, une mesure très attendue par les syndicats.

Introduction de la « taxe lapin » #

Autre mesure marquante : la mise en place de la « taxe lapin », une pénalité pour les patients qui manquent leur rendez-vous médical sans prévenir. Dès cette année, si un patient ne se présente pas ou prévient moins de 24 heures avant, une retenue de 5 euros sera faite en faveur du médecin.

Cette décision, dont l’application sera laissée à la discrétion du médecin, vise à lutter contre les millions de consultations perdues chaque année à cause des absences non justifiées des patients.

Extension des gardes aux infirmiers, dentistes et sages-femmes #

Dans le but d’améliorer l’accès aux soins en dehors des heures normales, le gouvernement prévoit d’élargir le système de gardes en ville aux infirmiers, dentistes et sages-femmes dès cet automne.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

En complément, le gouvernement envisage de permettre aux infirmiers de se déplacer à domicile en urgence sur demande du Samu. Cependant, cette mesure devra être mise en place sur une base volontaire et nécessitera une formation adéquate.

  • Formation de plus de médecins
  • Amélioration du remboursement des consultations psychologiques

Augmentation du nombre de médecins en formation #

Poursuivant sa politique d’augmentation du nombre de médecins, le gouvernement prévoit de faire passer le nombre d’étudiants en deuxième année de médecine de 10.800 en 2023 à 16.000 en 2027.

En outre, 2.700 nouveaux médecins étrangers formés hors de l’Union européenne ont réussi l’examen leur permettant d’exercer à l’hôpital cette année, dont la moitié sont de nouveaux arrivants.

Amélioration du remboursement des consultations psychologiques #

Enfin, le gouvernement a prévu de revoir le dispositif « Mon soutien psy », permettant aux Français de se faire rembourser leurs consultations psychologiques. Le tarif de la séance sera revalorisé de 30 euros à 50 euros, et le nombre de séances prises en charge sera augmenté.

À lire Changement radical à l’horizon: votre bulletin de salaire pourrait ne plus jamais être le même – Pour le meilleur ou pour le pire?

Ces nouvelles mesures, qui devraient faciliter l’accès aux soins et responsabiliser les patients, représentent un tournant dans la politique de santé du gouvernement. Reste à voir comment elles seront mises en œuvre et quel impact elles auront sur la santé des Français.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis