Découvrez comment Emmanuel Macron a marqué le 80e anniversaire de la libération avec des moments poignants – vous serez émus!

Dimanche dernier, Emmanuel Macron a honoré la mémoire des héroïques combattants du plateau des Glières.

Un hommage vibrant aux héros de la résistance #

Ces 105 martyrs, enterrés à la nécropole nationale de Morette, à Thônes en Haute-Savoie, ont défendu 9000 hectares de France libre. Le président a souligné leur courage et leur détermination, des valeurs qui continuent à nous guider aujourd’hui.

Lors de son discours, Macron a rappelé la devise de ces résistants : « Vivre libre ou mourir ». Il a affirmé que cette maxime reste notre viatique, hier, aujourd’hui et demain, pour que vive la République et vive la France. Ce message fort résonne particulièrement aujourd’hui, face aux défis que nous devons relever.

Le souvenir de la maison d’Izieu #

Ensuite, le Président s’est rendu à la maison d’Izieu, dans l’Ain, où 44 enfants juifs ont été arrachés par la Gestapo en avril 1944. Il a déposé une rose blanche devant l’entrée de la maison, en mémoire de ces innocents. Il a également échangé avec quatre anciens résidents de ce refuge, un moment empli d’émotion.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

L’un des survivants, Roger Wolman, a confié qu’il lui fallait beaucoup de résilience pour parler de cette époque. Ces témoignages poignants sont autant de rappels de la nécessité de ne jamais oublier les horreurs de la guerre, pour que de tels événements ne se reproduisent jamais.

Un cycle mémoriel pour célébrer la libération #

Le Président a lancé un long cycle mémoriel pour marquer le 80e anniversaire de la Libération. Ce cycle, qui symbolise la « Renaissance » de la France après la victoire sur l’Occupant nazi et le régime de Vichy en 1944, se poursuivra jusqu’à la fin de l’année. C’est une façon pour lui d’invoquer une Nation rassemblée en ces temps de fractures.

Une série de célébrations sont prévues, notamment pour le 80e anniversaire du Débarquement en Normandie le 6 juin, l’hommage à l’ancien ministre et résistant Georges Mandel assassiné en 1944, les commémorations du Débarquement de Provence et de la Libération de Paris en août, et enfin celle de Strasbourg en novembre.

Macron perpétue ainsi une tradition d’hommages nationaux et de références historiques, invoquant ainsi une Nation rassemblée en ces temps de fractures. C’est aussi une façon pour lui d’esquisser son propre projet politique.

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • Un hommage aux 105 « martyrs » des Glières
  • Un moment d’émotion à la maison d’Izieu
  • Le lancement d’un cycle mémoriel pour le 80e anniversaire de la Libération
  • Une série de célébrations prévues tout au long de l’année

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis