Déclaration d’impôts : comment économiser plus de 1000 euros en déclarant des dépenses quotidiennes souvent négligées

Le moment de la déclaration des revenus arrive chaque année comme un rituel inévitable.

La déclaration d’impôts : un processus complexe mais potentiellement rémunérateur #

Pour l’année 2024, ce sera dès le 11 avril. Face à la complexité du processus, nombreux sont ceux qui se perdent dans les méandres des différentes rubriques à remplir. Pourtant, il existe des dépenses quotidiennes que nous oublions souvent de déclarer, qui pourraient nous permettre d’économiser une somme conséquente.

Un exemple parfait de ces dépenses négligées est celui des frais de carburant. En déclarant ces dépenses, les contribuables ont la possibilité de réduire significativement leur charge fiscale. Selon une enquête de l’Ifop pour Alphabet France, 75% des travailleurs français utilisent leur voiture pour se rendre au travail. Pour eux, déclarer les frais de carburant pourrait changer la donne.

L’impact de la déclaration des frais de carburant sur vos impôts #

Les frais de carburant peuvent peser lourd dans le budget des ménages, d’autant plus en raison de l’augmentation des prix de ces dernières années. En déclarant ces dépenses, vous avez une occasion en or de réaliser des économies substantielles sur votre déclaration d’impôts. Cet abattement fiscal concerne uniquement les dépenses réelles de carburant pour les véhicules et deux-roues motorisés utilisés à des fins personnelles et professionnelles.

À lire Le mobilier du jardin : pourquoi est-ce si important ?

Attention cependant à ne pas confondre ces dépenses avec les indemnités kilométriques, qui couvrent d’autres frais en plus du carburant, tels que la dépréciation du véhicule, l’assurance, les frais de réparations et d’entretien d’un véhicule utilisé à des fins professionnelles.

Comment déduire vos frais de carburant de vos impôts #

Pour déduire vos frais de carburant, vous devez vous référer au « barème BIC des frais de carburant » disponible sur le site du Service Public, qui est mis à jour chaque année et varie en fonction de la puissance fiscale du véhicule et du carburant utilisé. Cette année, l’administration a augmenté le barème de plus de 4% pour les véhicules à essence et de plus de 15% pour ceux roulant au GPL.

Une fois que vous avez ces informations, vous pouvez calculer votre déduction fiscale en multipliant le nombre de kilomètres que vous avez parcourus par le montant du barème. Par exemple, si vous avez parcouru 10 000 km pour des raisons professionnelles avec un véhicule de 3 CV à l’essence, cela représente une déduction fiscale de 1 230 euros (10 000 x 0,123). Ce montant doit ensuite être reporté sur votre déclaration de revenus.

  • Le « barème BIC des frais de carburant » est votre meilleur ami pour calculer votre déduction fiscale.
  • Les frais de carburant pour les véhicules utilisés à des fins personnelles et professionnelles peuvent être déduits.
  • Les indemnités kilométriques, qui couvrent d’autres frais en plus du carburant, sont à ne pas confondre avec les frais de carburant.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis