Confrontation avec le passé : Faut-il pardonner à une mère absente sur son lit de mort ? Un père demande conseil

Un père anonyme partage sa détresse face à une situation très délicate.

Un passé douloureux #

Son ex-épouse, une mère largement absente, est sur le point de mourir. Cette femme, qui a ignoré ses enfants pendant la majeure partie de leur vie, se trouve désormais à l’orée de la mort. Le père se demande si ses enfants devraient lui pardonner ses erreurs du passé.

Le couple s’était marié très jeune, après s’être rencontré au lycée. Ils ont donné naissance à cinq enfants. Cependant, après six ans de mariage marqués par l’infidélité de l’épouse, ils ont fini par divorcer. Le père s’est vu attribuer la garde exclusive des enfants, ce qui a mis fin à sa carrière dans l’armée de l’air.

Une mère absente #

Pendant trente-sept ans, la mère n’a pas cherché à établir de liens avec ses enfants. Malgré cela, le père a toujours évité de la dénigrer devant eux. La fille aînée a tenté de se rapprocher de sa mère, mais a finalement demandé à son père : « Pourquoi as-tu épousé cette femme ? ». De nos jours, l’homme a reçu la terrible nouvelle de la maladie terminale de son ex-épouse.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

La fille aînée, ayant gardé contact avec sa mère, a informé ses frères et sœurs de la situation. Ces derniers n’avaient pas vu leur mère depuis de nombreuses années, et ont appris qu’elle avait moins de six mois à vivre.

Le dilemme du pardon #

En dépit du passé, la fille aînée a offert à sa mère de l’accompagner dans ses derniers moments. Cela a amené le père à se poser une question délicate : « Pensez-vous qu’il serait bien que mes enfants écrivent des lettres à leur mère exprimant leurs sentiments à son égard et lui accordant leur pardon ? ». Ses enfants, aujourd’hui âgés de 38 à 43 ans, sont des adultes stables et des parents exemplaires.

Face à ce dilemme, la recommandation est de ne pas forcer les enfants à faire quelque chose avec laquelle ils ne sont pas à l’aise. Ils pourraient ne pas ressentir le besoin de pleurer la mort de leur mère, étant donné qu’elle les a abandonnés il y a des décennies.

Réflexions sur le pardon #

  • Le pardon est une décision personnelle qui ne doit pas être forcée.
  • Chacun a le droit de gérer son deuil à sa manière.
  • Il est important de respecter les sentiments de chacun face à une situation aussi délicate.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis