Comprendre l’Aïd el-Fitr : la célébration de la rupture du jeûne chez les musulmans expliquée de manière détaillée

L'Aïd el-Fitr, ou la fête de la rupture du jeûne, est une célébration cruciale pour les musulmans de partout dans le monde.

Le calendrier de l’Aïd el-Fitr #

Elle marque la fin du mois sacré du Ramadan et ses dates exactes varient chaque année en fonction du calendrier lunaire islamique.

En 2021, le Ramadan a commencé le 11 mars et devrait se terminer 29 ou 30 jours plus tard. La date spécifique de l’Aïd el-Fitr est déterminée par l’observation de la lune, une pratique que le prophète Mahomet a soulignée comme essentielle dans le Coran. C’est lors de la « nuit du doute », qui a eu lieu le 8 avril cette année, que cette observation a été effectuée.

Les rituels de l’Aïd el-Fitr #

L’Aïd el-Fitr est une fête de partage et de solidarité, principalement destinée à soutenir les moins fortunés. Avant la rupture du jeûne, les musulmans sont tenus de donner une aumône, connue sous le nom de « Zakat al-Fitr ». Cette générosité vise à permettre aux plus démunis de préparer leur repas sans avoir à mendier.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Le rituel principal de l’Aïd el-Fitr est la « Salat al-Eid », une prière collective qui a lieu en début de matinée dans une mosquée ou dans un espace extérieur dédié. La rupture du jeûne suit, généralement célébrée en famille ou entre amis avec un festin opulent. L’échange de vœux n’est pas réservé aux seuls musulmans – il peut inclure des non-croyants et des enfants.

L’Aïd el-Fitr et l’Aïd el-Kebir : quelles différences ? #

L’Aïd el-Fitr est souvent appelée la « petite fête » des musulmans pour la distinguer de la « grande fête », l’Aïd el-Kebir. Cette dernière, également connue sous le nom de « fête du sacrifice », commémore la fin du « hajj », le pèlerinage à La Mecque. Elle est marquée par un festin de viande, principalement du mouton.

L’Aïd el-Kebir rappelle un épisode religieux partagé par la Bible et le Coran, dans lequel Ibrahim (ou Abraham dans la tradition chrétienne) accepte de sacrifier son fils sur l’ordre de Dieu. Pour certains musulmans, le sacrifice d’un mouton lors de l’Aïd el-Kebir est un hommage à la foi d’Ibrahim. Cependant, cette pratique n’est pas imposée par les textes sacrés et peut être remplacée par un jeûne ou un don aux pauvres.

Voici quelques points clés à retenir sur l’Aïd el-Fitr :

À lire Que savoir sur le café bio en 2024 et les avancées technologiques ?

  • Elle marque la fin du Ramadan
  • La date est déterminée par l’observation de la lune
  • Elle est une fête de partage et de solidarité
  • La prière collective, ou « Salat al-Eid », est un rituel clé
  • Elle est distincte de l’Aïd el-Kebir, la « grande fête »

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis