Inquiétude sur la floraison tardive des chrysanthèmes pour la Toussaint

La météo perturbe la croissance des fleurs emblématiques de la Toussaint

Le retard de la floraison de la fleur la plus vendue pour la Toussaint pourrait bien décevoir les clients qui l’achètent pour décorer les tombes de leurs proches décédés.

Les producteurs sont en effet préoccupés par les conditions météorologiques qui ont affecté la floraison de cette fleur très prisée pour la Toussaint.

Comme toute autre plante, sa croissance dépend de conditions climatiques spécifiques.

À lire Le mobilier du jardin : pourquoi est-ce si important ?

Les nuits plus longues que les jours, un signal pour la floraison

Selon Morgane, co-gérante de l’Horticulture Coron à Saint-Maurice-sur-Dargoire, le processus de floraison commence lorsque les nuits deviennent plus longues que les jours. « Au début du mois d’octobre, avec ces températures chaudes, les jours d’été et l’ensoleillement accru, nous avons légèrement pris du retard », explique la spécialiste. Elle a indiqué qu’il y aurait un retard de huit jours dans la floraison des chrysanthèmes, alors que normalement pendant la période de la Toussaint toutes les fleurs se touchent et rendent le feuillage en dessous invisible. Mais cette fois-ci, les couleurs de ces fleurs seront moins éclatantes et nous pourrons voir du feuillage.

Mis sous pression, les horticulteurs doivent optimiser la floraison des chrysanthèmes #

La pression est d’autant plus grande sur les horticulteurs qu’une grande majorité de ces fleurs sont pré-commandées. Afin de garantir une floraison optimale des chrysanthèmes, il est essentiel de leur fournir des conditions appropriées. Ces fleurs préfèrent une exposition en plein soleil avec au moins six heures de lumière directe par jour, mais peuvent tolérer un peu d’ombre.

Des protections pour l’hiver dans les régions aux hivers rigoureux

Enfin, dans les régions aux hivers rigoureux, des protections hivernales telles qu’un paillis épais peuvent être nécessaires pour les chrysanthèmes. Une bonne gestion des conditions climatiques est donc indispensable pour assurer le bon développement et la floraison des chrysanthèmes, afin de ne pas décevoir les clients qui souhaitent rendre hommage à leurs défunts durant la Toussaint.

Les conséquences économiques d’un retard de floraison #

Le retard de la floraison des chrysanthèmes pourrait avoir des conséquences économiques importantes pour les producteurs et les vendeurs de ces fleurs. En effet, la période de la Toussaint représente souvent une part importante du chiffre d’affaires annuel des entreprises du secteur horticole. Dans ce contexte, les professionnels de la filière mettent tout en œuvre pour pallier les effets des conditions climatiques et satisfaire la demande croissante à l’approche de la Toussaint.

À lire Testez l’huile de figue de barbarie pure

Adapter les pratiques horticoles aux changements climatiques

Face à l’évolution des conditions climatiques engendrée par le réchauffement de la planète, il est plus que jamais nécessaire pour les producteurs de chrysanthèmes et autres fleurs de saison de s’adapter. Cela peut passer notamment par la recherche de variétés plus résistantes ou mieux adaptées aux changements de températures et d’ensoleillement, ou encore par l’amélioration des techniques culturales pour optimiser la croissance et la floraison de ces fleurs si symboliques pour la Toussaint.

Fleurs d’artifice : transformer ce défi en une opportunité #

Malgré les défis posés par les aléas climatiques sur la floraison des chrysanthèmes pour la Toussaint, les professionnels du secteur ont également la possibilité de transformer cette situation en une opportunité. En effet, la diversification vers d’autres fleurs, moins sensibles aux variations météorologiques, pourrait être une alternative intéressante pour répondre aux attentes des clients soucieux de rendre hommage à leurs proches disparus.

Explorer de nouvelles tendances pour la Toussaint

De plus en plus, les consommateurs recherchent des compositions florales originales, mêlant différentes espèces et couleurs pour décorer les tombes lors de la Toussaint. Ainsi, en innovant et en proposant des alternatives aux traditionnels chrysanthèmes, les horticulteurs pourront non seulement faire face aux défis liés au climat, mais également répondre à une demande émergente de nouvelles tendances pour la Toussaint.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :