Je suis coiffeuse, découvrez les mythes capillaires auxquels vous devriez cesser de croire

En tant que coiffeuse, je rencontre souvent des clients qui ont des idées fausses sur les cheveux. Il est temps de démentir ces mythes capillaires et de connaître la vérité.

Je vais aborder quelques-uns de ces mythes capillaires et expliquer pourquoi ils ne sont pas fondés. Alors, plongeons dans ce monde fascinant !

Premier mythe capillaire : couper les pointes accélère la pousse des cheveux #

Premier mythe capillaire : couper les pointes accélère la pousse des cheveux

Beaucoup pensent que plus on coupe les pointes fréquemment, plus les cheveux pousseront vite. En réalité, cela n’affecte pas directement leur vitesse de croissance. Les follicules pileux situés sous le cuir chevelu sont responsables de cela. Cependant, le fait de couper régulièrement les pointes peut prévenir la casse et donner l’impression que les cheveux poussent plus vite.

À lire Je suis coiffeuse, apprenez les 4 techniques de brushing pour un volume maximal

La réalité derrière ce mythe capillaire

En règle générale, les cheveux poussent d’environ 1 centimètre par mois. Votre alimentation, votre santé et vos gènes sont des facteurs clés qui influencent cette vitesse. Couper les pointes n’améliorera pas significativement cette croissance naturelle.

Deuxième mythe capillaire : vous ne devez utiliser que de l’huile capillaire pour des cheveux brillants #

Deuxième mythe capillaire : vous ne devez utiliser que de l’huile capillaire pour des cheveux brillants

Deuxième mythe capillaire : vous ne devez utiliser que de l’huile capillaire pour des cheveux brillants

Certes, l’huile capillaire peut aider à nourrir et hydrater les cheveux, mais elle n’est pas la seule solution. D’autres produits, tels que les sérums ou les masques, peuvent également les protéger contre les frisottis et autres problèmes capillaires.

À lire Je suis coiffeuse et voici les 3 erreurs selon moi à éviter avec un fer à lisser

Alternatives aux huiles capillaires

Opter pour un produit adapté à votre type de cheveux est primordial. Par exemple, ceux qui ont des cheveux gras devraient éviter d’utiliser trop d’huile capillaire, car cela pourrait aggraver leur situation.

Troisième mythe capillaire : se laver les cheveux tous les jours est mauvais pour eux #

Troisième mythe capillaire : se laver les cheveux tous les jours est mauvais pour eux

De nombreuses personnes croient qu’il faut éviter de laver ses cheveux quotidiennement. En effet, selon elles, le shampoing élimine les huiles naturelles et les assèche. Toutefois, cette idée dépend du type de cheveux et du produit utilisé.

Déterminer la fréquence de lavage idéale, l’un des mythes capillaires

Les individus ayant un cuir chevelu gras ont besoin d’un lavage fréquent, tandis que les cheveux secs peuvent tolérer un nettoyage moins régulier. Soyez attentif aux besoins spécifiques de vos cheveux pour en prendre soin correctement.

À lire Je suis coiffeuse et voici comment réaliser le chignon parfait

Quatrième mythe capillaire : les pellicules sont causées par la sécheresse #

Quatrième mythe capillaire : les pellicules sont causées par la sécheresse

Si beaucoup associent les pellicules à un cuir chevelu sec, il ne s’agit pas nécessairement de la seule cause des pellicules. Elles peuvent également provenir d’un excès de sébum ou d’une réaction au shampoing utilisé. Dans certains cas, une mycose peut en être responsable.

Le triomphe du mi-long chez les cinquantenaires

Comment traiter les pellicules

Pour résoudre ce problème capillaire, il est essentiel de déterminer la cause exacte et d’adapter votre routine capillaire en conséquence. Des traitements spécifiques contre les pellicules sont disponibles pour aider à contrôler leur apparition.

À lire Je suis coiffeuse et je vous explique comment entretenir vos mèches blondes

Cinquième des mythes capillaires : brosser régulièrement les cheveux leur fait du bien #

Cinquième des mythes capillaires : brosser régulièrement les cheveux leur fait du bien

Le brossage a pour but de répartir les huiles naturelles du cuir chevelu sur l’ensemble de la chevelure. Toutefois, trop se brosser les cheveux peut causer des dommages. En effet, cela engendre de la friction qui peut provoquer l’apparition de frisottis, voire casser les cheveux.

L’importance de choisir la bonne brosse

Choisissez une brosse adaptée à votre type de cheveux et prenez soin de démêler délicatement ces derniers afin de limiter les dommages causés par le brossage.

Sixième des mythes capillaires : les colorations abîment systématiquement les cheveux #

Sixième des mythes capillaires : les colorations abîment systématiquement les cheveux

À lire Je suis coiffeuse et je vous propose de maîtriser l’art des tresses chic

Certes, les colorations peuvent endommager les cheveux dans certains cas, notamment lorsqu’elles sont effectuées trop fréquemment. Néanmoins, avec les avancées technologiques et l’arrivée de produits moins agressifs sur le marché, il est désormais possible d’éviter ces dommages.

L’un des mythes capillaires, astuces pour minimiser les effets néfastes des colorations

Le choix d’un professionnel qualifié est essentiel pour limiter les risques engendrés par la coloration de vos cheveux. En cas de doute ou de préoccupations, n’hésitez pas à consulter votre coiffeur pour connaître les meilleures options pour votre type de cheveux.

Enfin, il faut savoir que chaque personne est différente et qu’il existe autant de spécificités capillaires que d’individus. Il est souvent nécessaire de faire preuve de discernement et d’essayer diverses méthodes pour trouver celle qui convient le mieux à votre situation.

Les critiques de Marine est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :